Près de 250 jeunes bas-laurentiens et gaspésiens ont pu découvrir les différents métiers liés à la forêt lors de l’événement «Viens vivre la forêt», qui s’est tenu mardi à Causapscal, dans la Matapédia.

250 ados découvrent les métiers liés à la forêt

MATANE – Quels sont les métiers liés à la forêt, comment identifier les arbres, quelles sont les propriétés physiques ou mécaniques du bois? Voilà autant de questions auxquelles ont pu répondre des intervenants de l’industrie forestière et des organismes du milieu de la forêt aux quelque 250 adolescents du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie qui ont participé, mardi, à l’événement «Viens vivre la forêt».

L’activité s’est tenue dans la forêt d’enseignement et de recherche du Centre de foresterie de l’Est-du-Québec situé à Causapscal, dans la Matapédia.

«Ça a très bien été, se réjouit le coordonnateur de l’Association forestière bas-laurentienne, Pierre Cornellier. On a eu une excellente participation des jeunes du secondaire ainsi que des exposants et animateurs d’ateliers qui ont présenté les différents métiers reliés à la forêt et aussi des dossiers reliés à la transformation du bois. Des exposants comme l’Université Laval et le Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent ont donné des informations aux jeunes sur différents aspects du milieu forestier.»

Fait plutôt intéressant, l’animatrice de l’atelier «L’ingénieur forestier et l’ingénieur du bois» était une ancienne participante de l’événement «Viens vivre la forêt». Claudie-Maude Canuel avait fait son choix de carrière à la suite de l’activité. La jeune femme vient d’obtenir son baccalauréat en aménagement et environnement forestiers. Elle a débuté sa maîtrise en sciences forestières.

Cette journée, qui faisait un retour après deux ans de pause, s’adresse aux élèves de 3e, 4e et 5e secondaires, accompagnés de leur enseignant ou d’un conseiller d’orientation. Proposant seize ateliers pratiques et un circuit, l’activité est organisée par l’Association forestière bas-laurentienne, en collaboration avec l’Association forestière de la Gaspésie.