En se fixant des objectifs d’épargne au début de l’âge adulte, il se crée une habitude qui suivra la personne toute sa vie.

Priorité aux bonnes habitudes d’épargne chez les jeunes

Pour les jeunes travailleurs en début de carrière ou pour les étudiants qui se préparent au marché du travail, l’important sera d’inculquer une habitude d’épargne, souligne Angela Iermieri, planificatrice financière au Mouvement Desjardins, car pour eux, la retraite, c’est très loin. On ne parlera pas d’abord de REER, mais d’un apprentissage de la bonne gestion des finances personnelles.

«Les jeunes doivent mettre en priorité les bonnes habitudes en mettant la priorité sur les épargnes, même s’il s’agit de petits montants, de bien gérer ses dettes, les cartes de crédit. C’est bien d’apprendre à prévoir ses projets et à épargner en conséquence.»

Dans ce groupe d’âge, les nouveaux projets peuvent arriver rapidement. Mais en se fixant des objectifs d’épargne chaque semaine ou à chaque période de paye, il se crée une habitude qui suivra la personne toute sa vie.

«Lorsque l’on prend l’habitude d’épargner à 20 ou 25 ans, ce sera plus facile de planifier lorsque viendra le temps d’épargner pour la retraite, ajoute-t-elle. Le REER n’est peut être pas le véhicule de placement idéal à cet âge, mais un peu plus tard il se sera.»

L’avantage de l’économie d’impôt ne sera pas important lorsque les revenus sont plus faibles. Le CELI peut être une meilleure option, car l’argent est accessible en tout temps et les intérêts sont libres d’impôt.

Pour les jeunes, le projet de maison surviendra vraisemblablement bien avant celui de la retraite. À ce moment-là, l’idée d’emprunter pour acheter un REER et s’en servir comme mise de fonds en passant par le RAP (régime d’accès à la propriété) pour l’achat d’une maison ou d’un condo pourrait s’avérer une solution intéressante.