Maud Gaudreau, présidente et fondatrice de État de choc

Le chocolat dans tous ses états

Maud Gaudreau le dit d’emblée : elle ne connaissait rien au chocolat avant de réaliser un mandat de consultation dans le domaine. En mettant le pied dans l’univers du cacao, elle est en quelque sorte tombée dans la riche marmite de la cabosse. Séduite et soufflée par les possibilités du fruit du cacaoyer, elle a créé une originale enseigne où le chocolat est vraiment roi.

Son entreprise, État de choc, fait le pont entre les producteurs qui partent de la fève pour créer de somptueuses barres et les artisans chocolatiers qui travaillent les saveurs, les accords et les arômes à ajouter aux pâtes chocolatées.

« Nous ne transformons pas la fève, mais nous travaillons à partir des produits d’exception faits par des chocolatiers d’ici. La traçabilité est très importante pour nous. La qualité des ingrédients aussi. On veut faire connaître les arômes propres à chaque chocolat. Parce que le terroir s’exprime dans celui-ci comme dans le vin, par exemple. Un chocolat provenant du Pérou n’aura pas la même saveur qu’un autre qui vient de Tanzanie », explique l’entrepreneure.

De nombreux produits originaux sont confectionnés dans la lumineuse et blanche boutique du boulevard Saint-Laurent, où on utilise les chocolats fins de Qantu, Palette de bine, Monarque, Chaleur B et Marou, notamment. 

Dans son atelier tout vitré, la chocolatière Stéphanie Bélanger est impressionnante à voir travailler. Sous sa main experte, les chocolats de couverture québécois se transforment en lingots fourrés de pâtes aux saveurs sages ou éclatées (amande, caramel, yuzu, miel et pistaches à la fleur d’oranger, arachides satay, etc.) et en mini barres aux parfums inédits (cari blanc, maïs-piments et sapin érable, par exemple). Certaines douceurs chocolatées se sont d’ailleurs illustrées au récent concours International Chocolate Awards, dans la catégorie canadienne. Une fois qu’on a goûté aux délices signés État de choc, on comprend pourquoi. 

La maison produit aussi des « cartes chocolatées », des tablettes d’exception à l’emballage invitant.  

État de choc produit des « cartes chocolatées », des tablettes d’exception à l’emballage invitant.

Tartinades, grués, chocolats chauds, jus de cacao (un breuvage à découvrir), barres de partout (dans l’imposante section bean-to-bar) et coffrets sont quelques-uns des produits offerts en boutique, où on a vraiment à cœur de faire connaître le bon chocolat. Ateliers de création et de dégustation sont aussi proposés.  

Ça vous intéresse? etatdechoc.com