Les structures vertes que l'on voit dans cette image de la moelle épinière d'une souris correspondent à la partie allongée des neurones. Elles contiennent des protéines fluorescentes vertes. Le gène qui a servi à les produire a été introduit dans les cellules à l'aide d'un virus modifié.
Les structures vertes que l'on voit dans cette image de la moelle épinière d'une souris correspondent à la partie allongée des neurones. Elles contiennent des protéines fluorescentes vertes. Le gène qui a servi à les produire a été introduit dans les cellules à l'aide d'un virus modifié.

Utiliser la lumière, des protéines et des virus pour soigner les maladies neuronales

Jean Hamann
Une équipe dispose de 4,3M$ pour concevoir des outils optogénétiques et viraux destinés au traitement de troubles comme le parkinson, les douleurs chroniques et certains types de cécité ou de surdité