Les lauréats et finalistes se sont partagé un montant total de 114 000 $ qui les aidera à poursuivre leur engagement auprès de la communauté.

Récompensés par leurs initiatives positives pour la société québécoise

Huit membres de la communauté universitaire se distinguent au Gala Forces AVENIR
Ce contenu est produit par l'Université Laval.

Pour une 21année, le gala universitaire Forces AVENIR, présenté par Desjardins le 9 octobre dernier, a permis de célébrer l’engagement étudiant et de promouvoir des initiatives qui enrichissent le Québec de demain. Les lauréats et finalistes se sont partagé un montant total de 114 000 $, qui les aidera à poursuivre leur engagement auprès de la communauté. La soirée de reconnaissance a été animée par Stéphan Bureau et se tenait au Capitole de Québec.

Victoria Thân ainsi que les projets L’Escargot Gourmand et Omy Laboratoires se sont démarqués en remportant le trophée AVENIR dans leur catégorie respective : Personnalité 1er cycle, Environnement et entrepreneuriat, et Affaires et vie économique. Leurs prix s’accompagnent d’une bourse de 4000$.

Résidente de l’arrondissement de Sainte-Foy et bachelière en kinésiologie, Victoria Thân souhaite offrir aux étudiants les outils nécessaires à leur réussite et à leur santé. En tant que présidente et membre fondatrice d’Enactus, elle a collaboré au projet La Luciole et mis sur pied la première association de philanthropie étudiante universitaire au Canada : les Jeunes philanthropes de l’Université Laval. Elle est également l’une des initiatrices du projet Entrai-dons, une monnaie locale qui permet aux itinérants du quartier Saint-Roch d’acheter des produits de base auprès de commerçants locaux.

Inspirées par l’écogastronomie, deux étudiantes en nutrition, Jeanne Loignon et Catherine Trudel-Guy, ont créé L’Escargot Gourmand, première épicerie de quartier zéro déchet dans Sillery. Le magasin propose des aliments en vrac, sains, locaux et principalement biologiques qui diminuent l’empreinte écologique des producteurs et des acheteurs. Les instigatrices transmettent ainsi une philosophie de vie et offrent un lieu d’échanges et d’apprentissage. Grâce à de nombreux partenariats avec des producteurs, à un prêt financier, à un investissement personnel, à du sociofinancement et à des subventions, des emplois seront créés et des familles nourries sainement et écologiquement.

Andrea Gomez et Rachelle Séguin, engagées à concocter des cosmétiques basés sur les besoins de chacun, ont fondé l’entreprise Omy Laboratoires. L’organisation favorise la création de produits sur mesure grâce à une technologie unique d’analyse cutanée sur photo. Les clients peuvent faire préparer leur formule personnalisée directement dans le confort de leur maison. Actuellement, l’organisation offre six crèmes personnalisables, toutes faites à partir d’ingrédients 100% naturels, végétaliens et biologiques, et possède des points de distribution dans plusieurs municipalités du Québec.

La soirée de reconnaissance a également permis de souligner l’engagement tout aussi extraordinaire d’Élizabeth Richard ainsi que des projets Entrai-dons et Kartus, qui ont reçu une mention de finalistes dans les catégories Personnalité 1er cycle, Entraide, paix et justice, et Entrepreneuriat, affaires et vie économique. Ces nominations s’accompagnent d’une bourse d’une valeur de 2000$.

Considérant que l’apprentissage d’une matière se fait par l’expérience de vie, Élizabeth Richard étudiante en santé à l’Université Laval et résidente de l’arrondissement Sainte-Foy, s’implique dans le domaine de la santé communautaire. Engagée dans plusieurs comités, dont le Groupe de perfectionnement des habiletés cliniques, elle a joué le rôle d’éditrice en chef du Petit guide des habiletés cliniques 2017-2018. L’étudiante est aussi l’instigatrice du projet de l’Hôpital des nounours, qui a pour objectif de familiariser les enfants avec le milieu hospitalier tout en les initiant au domaine de la santé.

Le projet Entrai-dons consiste, quant à lui, à introduire dans le quartier Saint-Roch, grâce à des donateurs, une monnaie qui peut être utilisée dans une variété de commerces et d’organismes du quartier par des personnes dans le besoin. Elle leur permet d’acheter des biens de base, tels que de la nourriture, des médicaments ou tout autre produit essentiel, et même d’accéder à de l’hébergement. Pour les utilisateurs de la monnaie, c’est une manière d’atteindre l’autonomie, de développer un sentiment d’appartenance et de briser l’isolement.

Passionné par la course à pied partagée, Philip Oligny, fondateur du projet Kartus, a investi plus de 1000 heures en recherche et développement afin de concevoir un fauteuil roulant adapté à cette nouvelle activité. Rares sont les produits qui allient une portée sociale à une conception centrée sur le design. Le fauteuil présente l’avantage d’être rassembleur tout en étant indéniablement bien conçu, ce qui a trouvé écho auprès d’ambassadeurs de renom : les coureurs Sébastien Roulier et Marc Therrien.

À cela s’ajoute Charlotte Lemieux-Bourque, étudiante en médecine et instigatrice du projet BALEIN’eau, qui a gagné le prix Coopération Desjardins. Il s’agit d’un stage d’observation au Bénin d’une durée de sept jours, tous frais payés, auprès d’un partenaire de Développement international Desjardins.

À l'occasion de ses galas secondaire et universitaire, présentés par Desjardins, Forces AVENIR a remis un total de 174 000$ en bourses. L’organisme contribue ainsi à la formation de citoyens conscients, responsables, actifs et persévérants, à la fois enracinés dans leur collectivité et ouverts sur le monde.

Consultez l’ensemble des histoires des lauréats sur le site de Forces AVENIR.