Mikaël Zewski a distribué la majorité des coups dans son combat contre Fernando Silva, samedi au Centre Bell.

Zewski: un combat pour une ceinture en juillet?

Mikaël Zewski a été assez convaincant, samedi au Centre Bell, pour que son nom fasse partie des discussions en vue d'un autre gala d'importance qui aura lieu au Québec dans les prochaines semaines.
Le président de GYM, Yvon Michel, a avisé le boxeur de Trois-Rivières que les chances sont bonnes de le voir en action vers la fin du mois de juillet, probablement le 21, dans le cadre d'une soirée qui mettrait en vedette le Russe Artur Beterbiev face à Enrico Koelling. Un combat éliminatoire des 175 livres de l'IBF justifierait ce choc entre Beterbiev et Koelling.
Michel a avisé Zewski de cette possibilité dans les heures suivant sa victoire par décision unanime sur le Mexicain Fernando Silva. Les juges ont remis des cartes cumulatives de 80-71 après huit rounds en faveur du Trifluvien de 28 ans, qui présente désormais une fiche de 28 victoires et un revers en carrière.
«Yvon Michel souhaite discuter avec mon agent [Cameron Dunkin]. C'est une bonne nouvelle, on parle peut-être même d'une ceinture mineure à l'enjeu», raconte Zewski, qui ignore encore quelle association pourrait être impliquée dans ce combat potentiel. Zewski a détenu la ceinture NABF des mi-moyens de juin 2014 à mai 2015.
Chose certaine, après 20 mois loin de l'arène, il se disait heureux de sa sortie. Même si tout n'était pas vraiment à point. «J'en ai jasé avec Yvon, justement. Nos analyses de mon combat se ressemblent beaucoup. Il crois que j'ai démontré ma vitesse et ma force, mais c'est certain que j'ai des points à améliorer.»
Rien de plus normal dans le contexte. Silva, un type un peu brouillon sur le plan technique, était parfois imprévisible sur le ring, au dire de Zewski. «Cela m'a compliqué la tâche pour retrouver mes repères. En temps normal, je suis capable d'enchaîner les combinaisons sauf que samedi, j'y allais surtout avec des coups simples. Remarquez, il avait un bon menton aussi!»
Ce n'est pas un hasard si Silva n'a encaissé que deux défaites par K.-O. dans sa carrière, les deux en 2011. «Il aurait fallu que j'augmente un peu en intensité.»
Qu'à cela ne tienne, Zewski a démontré des choses encourageantes lors de son retour après cette longue absence. Son crochet de la main avant a notamment causé des dommages à Silva qui a visité le tapis au cinquième assaut. Ses genoux ont plié quelques fois durant le duel. Malgré la domination de Zewski au chapitre des points, Silva a affiché une bonne dose de courage.
«Je visais le K.-O., c'est certain, a admis Zewski. Par contre, dans l'optique d'un retour, boxer pendant huit rounds, c'est très bon aussi. Aujourd'hui, mon corps va bien, je suis marqué un peu au visage à cause de ma peau de bébé, mais je suis prêt pour le prochain défi!»
Celui-ci se pointera rapidement à l'horizon, si GYM et son gérant en viennent à une entente.