Mikaël Zewski

Zewski sur la carte

Simon Kean pourrait bien ne pas être le seul Mauricien à se battre lors du gala de boxe qui aurait lieu au Centre Gervais Auto cet automne. Mikaël Zewski (28-1, 21 K.-O.) devrait être de la partie, dans un combat pour un titre mineur.
C'est le président des Cataractes Roger Lavergne qui a approché le boxeur mi-moyen afin de lui offrir cette possibilité. Puisque le Trifluvien n'appartient pour aucune organisation, il peut se permettre d'accepter toute offre qui lui semble intéressante.
«Roger en a discuté deux ou trois fois avec Cameron (Dunkin, son gérant). Il semblait content et il ne restait que des détails pour officialiser le tout. J'aimerais ça», a souligné Zewski.
Ce combat, son deuxième depuis son retour à la suite d'une blessure au coude qui l'a tenu loin du ring pendant 18 mois, pourrait même être pour une ceinture mineure d'une organisation mondiale.
«C'était une de nos conditions et Roger a dit qu'il n'avait pas de problème avec ça. C'est sûr que ça coûte plus de sous, mais c'est possible parce que la Mauricie, c'est chez nous. Ça me prend ce titre. Ce sera mon 30e combat et avec un titre, ça me permettra d'être dans les classements mondiaux. On a de gros projets et on veut obtenir une chance à un titre de champion du monde.»
Le dernier combat de Zewski, le 3 juin à Montréal face à Fernando Silva, en était un disputé sur une carte du Groupe GYM, avec lequel le pugiliste de 28 ans tente de s'entendre depuis plusieurs mois, sans succès. À Shawinigan, il s'agira plutôt d'une carte d'Eye of the Tiger Management (EOTTM). Est-ce qu'une entente à long terme pourrait être possible entre les deux clans?
«Pour moi, c'est avant tout Roger Lavergne le promoteur, qui obtient l'aide de EOTTM pour la logistique boxe. Moi, je suis agent libre et je ne m'attends pas à ça. Il y a d'ailleurs plusieurs promoteurs intéressés, mais on ne veut pas se précipiter. En étant agent libre, et si j'obtiens une ceinture, je pense qu'on va recevoir beaucoup d'appels et nous serons en bonne position, parce que ce sera avantageux de me faire boxer parce que je suis sans restriction et il n'y a pas de promoteur à payer.»
Questionné à ce sujet, le président d'EOTTM, Camille Estephan, a légèrement ouvert la porte à une possible entente avec Zewski.
«Tout est possible. Ça va vraiment dépendre... De la manière qu'on comprend cela, c'est qu'il est agent libre. Il peut donc être sur nos cartes.»
Butler et compagnie
Il n'y aura pas que Zewski et Kean comme boxeurs redoutables sur la carte qu'Estephan et Lavergne sont à fignoler. Il semble bien que le prometteur Steven Butler (19-1-1, 16 K.-O.) sera de la soirée.
«C'est fort possible d'avoir Steven Butler en sous-carte, et l'intérêt va être encore plus grand. Si on présente ce gala, il sera très relevé!», conclut Estephan.