Le Trifluvien Mikaël Zewski subira son prochain test le 15 février au cabaret du Casino de Montréal.

Zewski se rapproche d’un combat de championnat

Trois-Rivières — Le retour Mikaël Zewski parmi l’élite mondiale pourrait s’orchestrer bien rapidement. Moins de deux mois après son plus récent combat – une victoire par K.-O. technique au deuxième round le 7 décembre dernier – le Trifluvien remontera dans l’arène le 15 février au cabaret du Casino de Montréal. Puis, un duel significatif est dans les cartons pour la fin ce printemps.

Dans quelques semaines, le pugiliste de 28 ans se frottera à Jose de Jesus Macias (23-7-2, 12 K.-O.) en sous-carte d’un gala qui lancera la carrière professionnelle du boxeur et ancien homme fort de la Ligue nord-américaine de hockey Steve Bossé.

Si le nom du Mexicain opposé à Zewski n’a rien de trop enivrant, le nouveau protégé de GYM est emballé par ce qui l’attend par la suite... à condition de signer une victoire, bien évidemment. Contrairement au poids de 147 livres auquel est habitué Zewski, le combat face à de Jesus Macias se déroulera à 154 livres.

«C’est un combat préparation en vue d’un plus gros combat. Ça fait partie de la préparation, notamment au niveau du processus de la perte de poids», indique celui qui montre une fiche 29-1, 22 K.-O. «C’est un meilleur adversaire que celui que j’ai affronté à mon dernier combat (Martin Henrique Escobar). Il s’est fait arrêter une seule fois avant la limite en 30 combats. Il est capable de faire des rounds et ça va être à moi de montrer que je peux l’arrêter.»

Vers un titre
Selon les plans, Zewski doit ensuite remonter dans l’arène au printemps avec un titre de championnat à l’enjeu. Pour le Trifluvien, lors de son association avec GYM, il était primordial d’obtenir à nouveau la chance de gravir les échelons jusqu’à l’élite mondiale. Il souhaite d’ailleurs retrouver rapidement la place qu’il détenait, dans le top-15 mondial et champion de la NABF chcez les mi-moyens, avant de s’incliner devant Konstantin Ponomarev en mai 2015, lors de sa seule défaite en carrière chez les professionnels. «Le plan, pour le combat suivant, c’est d’affronter un adversaire coriace, de la trempe de celui contre qui j’ai perdu mon seul combat. Je veux prouver que je mérite une ceinture et je ne serai pas satisfait tant que je n’aurai pas remporté un titre.»

Outre Zewski et Bossé, le gala mettra aussi en vedette Marie-Ève Dicaire, dans un combat de championnat NABF des super-mi-moyens, Bruno Bredicean, Jessica Camara et Yan Pellerin.