Mikaël Zewski affrontera un ancien champion du monde, le 1er décembre au Centre Vidéotron.

Zewski affrontera un ancien champion du monde

TROIS-RIVIÈRES — Installé dans le top 15 mondial de la WBC depuis quelques jours à peine, Mikaël Zewski (31-1, 22 K.-O.) devra se mesurer à un ancien champion du monde lors de son prochain combat, le 1er décembre au Centre Vidéotron, en sous-carte du gala qui mettra en vedette Adonis Stevenson et l’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk.

Le Trifluvien de 29 ans a en effet rendez-vous avec Ali Funeka (39-10-3, 31 K.-O.), un Sud-africain de 40 ans qui compte 52 combats en carrière, dont sept l’ont été pour des titres mondiaux. Le vétéran a d’ailleurs été champion du monde IBF des mi-moyens en 2014 et 2015.

«Ce n’est pas Mayweather ou Pacquiao, mais ça demeure que c’est un nom bien connu dans le monde de la boxe qui a une très belle feuille de route. Le genre de gros nom qui irait bien sur ma fiche», lance Zewski, en entrevue avec Le Nouvelliste.

Même s’il ne cache pas avoir hâte de grimper dans l’arène avec des membres du top 10 mondial, il est d’avis qu’une victoire contre Funeka pourrait l’aider à gravir les échelons. «C’est la victoire qui va m’amener vers de gros combats. Mon nom est d’ailleurs déjà mêlé à d’autres gros noms. Mais il faut d’abord que je gagne», insiste le détenteur de la ceinture WBC International des 147 livres.

Un rival de taille

À 40 ans, les plus belles années de Funeka sont inévitablement derrière lui. Il faut d’ailleurs remonter au 24 juillet 2016 pour retracer sa dernière victoire. Funeka a depuis perdu ses cinq derniers duels.

«Quand j’ai regardé sa fiche, j’ai remarqué ses défaites consécutives. Mais dans ces combats, il a toujours été compétitif. Il a affronté plusieurs bons prospects dans leurs pays, alors il était désavantagé en partant. Chose certaine, il ne sera pas ici pour perdre le 1er décembre», explique Zewski, qui en sera à un quatrième combat en carrière dans la Vieille Capitale, un premier depuis novembre 2013.

«Ce sera la première fois de ma carrière que je vais affronter un gars plus grand que moi. C’est un gars qui se présente partout pour gagner. Et des gars comme moi, il en a vu d’autres. Je vais devoir m’ajuster.»

En lice pour un titre mondial

Au-delà de son prochain duel face à Funeka, Zewski se réjouit du plus récent classement mondial publié par le World Boxing Council. Champion international des mi-moyens depuis le mois de mai, Zewski se retrouve désormais 13e.

En vertu de son rang, le Trifluvien pourrait donc être choisi par le champion actuel, l’Américain Shawn Porter (29-2-1, 17 K.-O.), pour une défense optionnelle du titre mondial. «J’espère juste que quelqu’un va me sous-estimer et vouloir me choisir! Tout peut arriver. Je suis prêt à prendre un gros risque à ce point dans ma carrière. Si ça ne fonctionne pas comme ça, il y a aussi l’option plus longue. Celle de faire mon chemin jusqu’au premier rang pour devenir l’aspirant obligatoire», explique-t-il.

Stevenson en finale

En finale du gala, Adonis Stevenson défendra son titre mondial WBC des mi-lourds face à l’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk.

Les amateurs pourront aussi voir à l’oeuvre Sébastien Bouchard, Oscar Rivas et Marie-Ève Dicaire lors de ce gala.