Suspendu lors des trois derniers matchs, Alexis Lafrenière s’est vengé sur les Cataractes.

Zachary Bolduc éteint les Cataractes en huit secondes

Shawinigan — L’Océanic de Rimouski a eu le même effet que la tempête qui s’est abattue sur la Mauricie vendredi. Après avoir tenu tête aux Saguenéens de Chicoutimi, mercredi, les Cataractes ont été complètement débordés par la bande de Monsieur Alexis Lafrenière, qui a signé un gain facile de 8-2 devant plus de 3500 personnes au centre Gervais Auto.

Les Shawiniganais auront tenu le coup pendant 20 minutes devant ce club mature et affamé, qui était en quête d’un huitième triomphe d’affilée. Après avoir pris l’avance 3-2 en première, l’Océanic s’est détaché en début de deuxième, avec une poussée de trois buts en trois minutes. Les deux premiers sont venus de la palette du Bécancourois Zachary Bolduc, qui a chassé Antoine Coulombe de la glace en touchant la cible deux fois… en l’espace de huit secondes!

Sans rien enlever au mérite de Bolduc, le gardien de 17 ans n’affichait pas sa forme habituelle et il a cédé cinq fois sur onze tirs avant que Renaud ne le ramène au banc. Une décision survenue probablement trop tard puisqu’avec une avance de 5-2, l’Océanic était confortablement installé dans le siège du conducteur. Arrivé en relève, Charles-Antoine Lavallée a fait ce qu’il a pu pour stopper l’hémorragie mais les hommes de Serge Beausoleil ont continué de s’amuser en zone ennemie.

Suspendu lors des trois derniers matchs, Lafrenière s’est vengé sur les Cataractes, avec une production d’un but et deux passes. Le jeune homme revendique maintenant 42 points en 15 matchs face aux Cataractes depuis le début de sa carrière junior. Ça frôle la moyenne diabolique de trois points par match!

Bourque blessé

La troisième période a été disputée pour la forme. Chez les Cataractes, on a donc gardé Mavrik Bourque au vestiaire. Le leader offensif des Cataractes a encaissé une dure mise en échec en première période. Il est disparu quelques minutes au vestiaire, est revenu par la suite mais en milieu de deuxième, le thérapeute Kyle Sutton l’a sorti du match.

«On avait disputé une bonne première période. C’est sûr que la séquence de deux buts en huit secondes en deuxième nous a scié les jambes», opinait Daniel Renaud, qui s’est porté à la défense de Coulombe. «Il serait le premier à évaluer correctement son match mais ce n’est certainement pas moi qui vais lui lancer la pierre. Il a 17 ans seulement, il a été très bon pour nous depuis le début de la saison.»

Renaud était un peu moins diplomate lorsqu’il a été questionné sur les décisions de Serge Beausoleil d’utiliser ses meilleurs éléments sur l’avantage numérique en fin de match alors que les deux points étaient déjà dans l’autobus.

«C’est un manque de respect. Je vais gérer mon équipe, je vais laisser Serge gérer la sienne. Mais c’est sûr que la majorité de ses gros canons ne sont plus dans la ligue pour très longtemps, c’est le genre de comportement qui peut revenir te péter au visage à l’avenir.»

Si le pilote des Cataractes a livré son point de presse avec la rage au cœur, le vétéran Jordan Lepage semblait complètement défait en fin de soirée. «C’est le jour de la marmotte. On a bien joué en première, même en troisième. Mais en deuxième, on a oublié de se présenter. À l’interne, c’était un match très important pour nous. Je ne peux pas expliquer pourquoi on a joué de cette façon en deuxième», murmurait l’ex-joueur de l’Océanic.

Dans l’autre camp, Serge Beausoleil pointait lui aussi la même séquence-clé. «Les Cataractes ont patiné avec nous en première. En deuxième, la séquence de deux buts en huit secondes de Bolduc a fait la différence. Il avait un bâton semblable à celui de Lafrenière au championnat du monde, il s’en est bien servi», souriait-il.

De son côté, Bolduc était content de sa soirée de boulot devant parents et amis. «On avait accordé trop de surnombres en première, on a mieux joué à partir de la deuxième. C’est une belle victoire d’équipe.»

Place aux Wildcats

Dans la défaite, Xavier Bourgault a atteint le plateau des 30 buts. L’autre filet des locaux appartient à Jérémy Martin.

Les Cataractes devront digérer ce revers rapidement, puisque les puissants Wildcats de Moncton vont s’arrêter à Shawinigan samedi après-midi. «On a bien joué contre eux la semaine passée, on va se servir de cette performance pour se préparer. On avait joué de façon plus serrée à Moncton», notait Renaud.

Carnet de notes

Incommodé par un virus mercredi, le capitaine Gabriel Denis a repris sa place dans la formation. C’est la recrue Matthew McDonald qui a écopé, puisque Daniel Renaud a de nouveau employé une formation à 11 attaquants et sept défenseurs… Chez l’Océanic, le Trifluvien Frédéryck Janvier a été retranché. La surprise du camp de l’Océanic à l’été 2018 montre une fiche de cinq buts et trois passes en 25 matchs depuis le début de la saison… Le but marqué par Alexis Lafrenière en première période lui a permis d’atteindre le cap des 300 points (saisons et séries) en carrière dans la LHJMQ. Il vient au sixième rang de l’organisation avec cette production. Marc-Antoine Pouliot (308), Danny Roussin (312), Michel Ouellet (334) pourraient perdre un rang dans les prochaines semaines si Lafrenière continue de terroriser les gardiens. Mais les marques de Sidney Crosby (361) et de Brad Richards (532) devraient tenir!