Le directeur général de l'équipe olympique canadienne de hockey, Steve Yzerman.

Yzerman et Damoclès

Amateurs de hockey, ayez une petite pensée pour Steve Yzerman aujourd'hui à compter de 11 heures. Le directeur général d'Équipe Canada procédera au dévoilement de l'alignement qui tentera, à Sotchi dans un mois, de répéter l'exploit de Vancouver et d'arracher la médaille d'or du tournoi de hockey olympique.
Il ne faut pas être devin pour savoir que le dg du Lightning de Tampa Bay va avoir droit à son lot de critiques à la suite des annonces qui seront faites aujourd'hui. Le pauvre Yzerman vit avec une épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa tête depuis le premier jour où il a accepté de relever le défi des Jeux olympiques de 2014.
Rien qu'à Montréal, les partisans du Canadien ne le lui pardonneront jamais si P.K. Subban n'est pas du voyage en Russie. Gagnant du trophée Norris remis au meilleur défenseur de la LNH la saison dernière, le flamboyant arrière ne fait pas l'unanimité dans les cercles du hockey en raison de sa propension à commettre des bourdes en défensive.
Sans être un de ses grands fans, je suis d'avis qu'il a sa place dans l'alignement canadien, surtout que les patinoires plus vastes devraient lui permettre de mieux exploiter son formidable coup de patin, autant en attaque qu'en repli défensif. Il faudra toutefois voir s'il a plus de détracteurs que d'admirateurs au sein du personnel décisionnel d'Équipe Canada.
Carey Price, lui, n'a pas à s'inquiéter quant à son emploi du temps durant la pause olympique. Il sera à Sotchi et il devrait être le gardien numéro un du Canada. Ses performances depuis le début de saison en font le candidat le plus logique, bien en avant d'un Roberto Luongo souvent erratique, d'un Marc-André Fleury problématique ou d'un Mike Smith énigmatique.
Il serait trop long ici de dresser ma propre liste de candidats, mais il est certain qu'on y retrouverait ni Logan Couture, ni Rick Nash, pourtant plébiscités par plusieurs spécialistes. Les bons candidats sont à ce point nombreux qu'inclure ces deux joueurs-là à l'alignement d'Équipe Canada friserait l'indécence!