William Rousseau présente un pourcentage d’arrêts de ,947 jusqu’ici avec les Estacades.

William Rousseau revient emballé du Défi mondial

TROIS-RIVIÈRES — Le gardien William Rousseau n’a peut-être pas ramené de médaille dans ses bagages du Défi mondial des moins de 17 ans, mais l’expérience acquise le motivera pour la suite de sa saison avec les Estacades midget AAA... ou ailleurs!

On le sait, Rousseau est un jeune homme de plus en plus courtisé. Au Défi mondial en Saskatchewan, il faisait partie de la meilleure des trois équipes assemblées par le Canada pour la compétition. Il ne manquait à son club (Canada blancs) qu’un but en prolongation pour gagner le bronze face aux Tchèques.

Dans le réseau midget AAA québécois, Rousseau se classe, avec son coéquipier Vincent Filion, parmi les meilleurs gardiens et on reconnaît la valeur de son équipe pour l’efficacité défensive. Ça passe en grande partie par la tenue des deux adolescents placés entre les poteaux.

Rousseau a d’ailleurs récolté un blanchissage pas plus tard que mercredi contre les Cantonniers de Magog, les vice-champions midget AAA au pays.

«Je me sens bien, je ne me mets pas de pression, peu importe que je joue pour le Canada au Défi mondial ou pour les Estacades. On a du plaisir, j’ai une bonne relation avec Vincent et je suis juste content d’être revenu au jeu en santé», mentionne celui qui a été ennuyé par une blessure, plus tôt cette saison.

Cette absence loin de la patinoire lui aura au moins permis de visiter l’Université du Nebraska à Omaha, avec laquelle il est engagé pour le début de la campagne 2021-2022. Bien des choses peuvent se passer d’ici là, comme nous le prouve notamment le cas de Zachary Bolduc qui, après avoir entamé l’année dans la USHL aux États-Unis, s’est rapporté à l’Océanic de Rimouski dans la LHJMQ il y a quelques semaines.

Rousseau pourrait-il emprunter un chemin semblable? Le jeune homme qui aura 17 ans en janvier laisse toutes les portes ouvertes.

Dans la LHJMQ, ses droits appartiennent aux Remparts de Québec. En juin, il avait été le premier joueur de la Ligue de hockey préparatoire scolaire repêché dans le junior majeur, fort d’une brillante saison avec le Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph. Il a participé au camp d’entraînement des joueurs de Patrick Roy, dans la Vieille capitale.

«Est-ce que mon statut change? Pas pour l’instant. J’ai toujours manifesté mon intérêt à jouer universitaire et le programme d’aviation à Omaha m’attire beaucoup.»

Ce n’est pas un secret, William Rousseau caresse le rêve de devenir pilote de ligne un jour. En fait, il aimerait marquer l’histoire en devenant le premier hockeyeur à piloter l’avion transportant son équipe!

«Les Remparts forment une belle organisation aussi. Vers les Fêtes, je devrais être en mesure de prendre une décision plus éclairée. Pour l’instant, j’étudie encore mes options.»

Et d’ici là, les Estacades misent beaucoup sur lui et Filion pour connaître du succès. L’équipe recevra les Albatros du Collège Notre-Dame, vendredi soir au Complexe sportif Alphonse-Desjardins.