William Cummings
William Cummings

William Cummings, seul vétéran qui écope chez les Cataractes

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Les jeux sont faits chez les Cataractes.

Le directeur général Martin Mondou, avec son personnel hockey, a procédé aux dernières coupes dimanche en vue de la prochaine saison de la LHJMQ qui va s’amorcer au début octobre.

Parmi les malheureux, il y a un vétéran: William Cummings.

Son départ est une surprise, considérant que l’équipe ne compte actuellement que sur deux autres joueurs de 20 ans, soit Kirill Nizhnikov et Leon Denny, alors qu’il y a trois casiers disponibles dans le vestiaire. Chez les Cataractes, ça semble être un problème récurrent de compter sur un trio d’éléments de dernière année mais pour Mondou, c’est un dossier qui ne l’empêche pas de dormir, bien au contraire.

«L’âge, c’est juste un chiffre sur un papier. Quand nous avons gagné la Coupe Memorial, j’ai entendu cette critique jusqu’à cinq minutes avant le but d’Anton Zlobin. Dans une équipe sans trop de profondeur, c’est un élément qui peut devenir important, j’en conviens. Mais pour nous, cette année, la profondeur n’est pas un problème. On ne voyait pas l’utilité de garder Cummings sur un quatrième trio, et il semblait d’accord avec notre raisonnement», expliquait le directeur-gérant.

Bien sûr, annoncer une telle décision à Cummings n’a pas été facile. Le défenseur Olivier Beaudoin, le gardien Olivier Leclair et l’attaquant Marek Doucet ont aussi été retranchés même si Mondou reconnaissait leur brio au camp, ce qui a rendu cette dernière étape ardue. «Les décisions finales ont été difficiles. Ça fait partie du métier. Dans le cas de Doucet, je sais qu’il ne comprenait pas notre décision mais nous croyons qu’il est crucial pour son développement d’aller jouer de grosses minutes dans le midget AAA à Saint-Eustache.»

Le tableau final fait donc de la place à quatre recrues qui ont gagné leur place au camp, soit les défenseurs Angus Booth et Isaac Ménard, et les attaquants Anthony Bédard et Anthony Di Cesare.

«Booth, on avait hâte de le voir au camp et il nous a impressionnés. On l’a placé dans des situations pas faciles, or il n’a pas flanché du tout. Ménard, il comble un besoin dans notre brigade défensive avec ses habiletés offensives. Il a besoin d’un peu de temps pour synchroniser son jeu au rythme du junior mais il n’y a aucun doute qu’il deviendra un joueur très important pour nous dans le futur. Di Cesare a connu un gros camp après avoir été le meilleur espoir de la Ligue junior AAA, à 16 ans. Quant à Bédard, on vient de transiger pour lui car nous aimons beaucoup ce qu’il peut amener sur une glace. C’est un joueur local, nous en avons de plus en plus dans notre alignement et c’est important à nos yeux car ce sont des joueurs qui connaissent nos valeurs, et qui seront fiers d’évoluer dans leur région.»

L’objectif ne change pas

Même avec deux recrues de 16 ans dans le champ arrière, et seulement deux vétérans de 20 ans, Mondou assure que l’objectif de l’équipe de s’établir comme l’une des meilleures équipes de la ligue n’a pas changé. «Il n’y a aucune contradiction avec les gestes posés. En défensive, nous allons donner la chance à nos joueurs qui ont une année d’expérience de plus dans le corps de se faire valoir, puis on prendra des décisions si nécessaires. C’est peut-être là que nous aurons besoin de plus d’expérience en cours de route», fait-il valoir, en faisant référence au troisième casier de 20 ans soudainement disponible.

Carnet de notes

Mondou espère que la LHJMQ permettra à ses équipes d’évoluer à 21 joueurs cette saison. Un vote a été pris la semaine dernière parmi les directeurs généraux et la réponse fut très claire selon lui sur la volonté des équipes dans ce dossier. La décision finale devrait être rendue cette semaine… Toujours pas de dénouement en ce qui concerne les Européens, bloqués dans leur pays. La LHJMQ attend depuis des semaines l’autorisation du gouvernement fédéral avant de les faire voler. Chez les Cataractes, les papiers de Vasily Ponomaev et Lorenzo Canonica sont en ordre, et ils seront prêts à traverser l’océan dès qu’il y aura feu vert.