Les derniers jours ont été particulièrement émotifs pour l’équipe Dumoulin Compétition qui a vu une de ses collaboratrice de la première heure, Lyne Brousseau, succomber à un cancer. Sur la photo, on l’aperçoit en compagnie de son conjoint, René Bourassa (à droite), et Louis-Philippe Dumoulin.

Week-end émotif en vue pour Dumoulin Compétition

Trois-Rivières — Les émotions s’annoncent particulièrement fortes pour l’ensemble de l’équipe Dumoulin Compétition, ce week-end, à l’occasion de l’épreuve NASCAR Pinty’s du Grand Prix de Toronto. Il s’agira d’une première course depuis le décès de Lyne Brousseau, une grande collaboratrice de la première heure qui a succombé à un cancer le 30 juin.

Les frères Dumoulin honoreront d’ailleurs sa mémoire avec un autocollant à son effigie qui sera affiché sur leurs voitures dans la Ville Reine.

«Ça va être très émotif pour tout le monde. C’était une petite femme qui prenait beaucoup de place avec nous. Elle a toujours aidé, à plusieurs niveaux, elle ne comptait jamais ses heures. Elle faisait partie de la famille et nos pensées seront pour elle», indique Louis-Philippe Dumoulin, qui compte bien lui rendre hommage aussi avec un résultat dans le haut du peloton.

«Si elle était encore parmi nous, elle aurait voulu qu’on s’amuse et qu’on roule en avant.»

Jean-François Dumoulin s’attend aussi à ce que les émotions soient vives à Toronto. «La vie est parfois injuste. Son combat contre la maladie n’était pas évident. Elle va nous manquer terriblement. Quand on va prendre la piste, on va penser à elle et on va en avoir des frissons.»

Un retour sur le podium?

En piste, la lutte s’annonce encore une fois serrée pour la quatrième épreuve de la saison en NASCAR Pinty’s. Exclu du podium lors des trois premières courses, le champion en titre Louis-Philippe Dumoulin a bien l’intention de reprendre sa place dans le haut du tableau. «J’ai la victoire en tête! Pour l’instant, ça ne va pas si mal au classement et je sais que j’ai la voiture pour gagner, autant en circuit routier que sur ovale», souligne le pilote de la voiture 47, qui pointe au quatrième rang du classement général, 21 points derrière le meneur, Kevin Lacroix.

Le départ de Lyne Brousseau (deuxième à partir de la gauche), laisse un grand vide au sein de l’équipe Dumoulin Compétition.

Par ailleurs, le Grand Prix de Toronto sonnera le début d’une séquence chargée et critique en NASCAR Pinty’s. Au cours du prochain mois, pas moins de cinq courses sont au programme. «Il faut rester intelligent en piste, mais je veux des résultats dans le prochain mois. La mentalité de l’équipe, c’est de se positionner pour terminer dans le top 5 à chaque fois.»

De retour en piste

Pour l’aîné Dumoulin, le week-end à Toronto représentera également un retour en piste. Il s’agira d’une deuxième sortie cette saison à bord de sa voiture 04, après la sixième position récoltée à Mosport en lever de rideau du calendrier 2019.

«Je suis content de reprendre la piste. Je suis très motivé et j’ai hâte d’être très compétitif. Je vais être là pour me battre en avant», explique Jean-François Dumoulin, qui ne participe qu’aux épreuves en circuit routier cette année.

Troisième l’an dernier à Toronto, il ne croit pas que ses réflexes seront rouillés ce week-end, même s’il a raté les deux dernières épreuves de la série.

Camirand regarde devant

De son côté, Marc-Antoine Camirand espère mettre son début de saison difficile derrière lui. À première vue, les conditions apparaissent idéales pour donner un élan à sa voiture numéro 22, sur un circuit comme Toronto. «En théorie, c’est ma force, les circuits routiers. Je veux oublier le début d’année et je suis confiant de remettre la saison sur les rails à Toronto. Je me suis qualifié deuxième l’an dernier là-bas alors je sais que je peux bien faire.»

Limité à un seul top 10 en trois sorties, Camirand se retrouve présentement 11e, à 35 points du sommet en NASCAR Pinty’s.

Les pilotes prendront d’abord la piste vendredi midi pour une séance d’essais libres avant la présentation des qualifications en début de soirée (17 h 15). La course est programmée samedi à compter de 17 h 15.