Shea Weber ratera un 17e match de suite, mardi, lui qui n’a pas joué depuis le 16 décembre.

Weber reste à l’écart du jeu

ST. LOUIS — La bonne nouvelle pour le Canadien, c’est que Shea Weber va revenir au jeu cette saison. La mauvaise nouvelle, c’est que ce n’est pas pour tout de suite.

Le Canadien entretenait l’espoir de revoir son défenseur numéro un au retour de la pause des étoiles, mais ça n’arrivera pas. Weber n’a pas fait le voyage à St. Louis, et il ne sera donc pas sur la glace du Scottrade Center, mardi soir, quand la formation montréalaise va rendre visite aux Blues.

«Shea va revenir cette saison, c’est sûr, a laissé savoir Claude Julien après l’entraînement de lundi à St. Louis. C’est un diagnostic de deux à trois semaines pour lui, et on est pas mal près de ça.»

De deux à trois semaines, voilà qui laisse croire que le retour du défenseur de 32 ans pourrait survenir à la mi-février, et à ce moment, il pourrait déjà être trop tard pour le Canadien, qui s’accroche à l’espoir d’un revirement de situation à la fois miraculeux et très rapide au classement de l’Association de l’Est.

En attendant, c’est un 17e match de suite que Shea Weber va rater mardi, lui qui n’a pas joué depuis le 16 décembre.

«On ne veut pas se servir de ça pour se fabriquer des excuses, mais il est un très bon joueur et il est aussi une partie très importante de cette équipe, a expliqué Max Pacioretty. Il nous manque grandement, et en plus, nous devons composer avec l’absence d’Andrew [Shaw] et de Phil [Danault]. C’est frustrant, surtout au moment où on tente de se replacer sur la bonne voie et d’amasser des points pour essayer de participer aux séries. Mais ces gars-là ne sont pas ici, il faut le réaliser.»

Weber, qui traîne cette blessure à un pied depuis le premier match de la saison à Buffalo — il avait encaissé un tir de l’attaquant des Sabres Jack Eichel — n’a jamais raté plus de quatre matchs dans une saison depuis 2008-2009, exception faite de la saison écourtée par le lock-out de 2012-2013. En fait, il faut remonter à 2007-2008 pour trouver dans la fiche de Weber une saison de moins de 78 matchs.

Le vétéran, qui n’a pris part qu’à 26 rencontres cette saison, aura du mal à atteindre la barre des 50 matchs si jamais son état de santé ne s’améliore pas sous peu.

«En même temps, je crois qu’il faut lui laisser le temps de revenir au sommet de sa forme avant même de penser à un retour, estime le défenseur Victor Mete. On ne peut pas lui demander de précipiter son retour au jeu. On aimerait qu’il soit ici avec nous présentement, c’est bien certain, mais on veut aussi qu’il soit à son mieux quand on le reverra sur la glace.»

Meilleure fiche?

Il est bien sûr impossible de deviner la fiche du Canadien cette saison si Weber avait été présent depuis l’ouverture du calendrier, le 5 octobre, mais on peut probablement avancer qu’elle serait plus reluisante en ce moment si le numéro 6 avait été capable de continuer.

Depuis que Weber a dû abdiquer le 16 décembre, le Canadien a présenté une fiche ordinaire de 6-8-2.

«C’est un joueur qui aidait les plus jeunes. Au camp d’entraînement, il m’avait conseillé de ne pas changer mon style de jeu, et de continuer à faire ce qui avait fait mon succès avant d’arriver dans la LNH, a ajouté Victor Mete. C’est sûr qu’il nous manque.»

+

L'IMPORTANCE D'UNE BONNE PRÉPARATION

Avant la pause du Match des étoiles, Claude Julien avait laissé entendre que certains de ses joueurs n’étaient pas prêts au moment d’affronter les Hurricanes de la Caroline au Centre Bell, jeudi dernier. L’entraîneur a un peu insisté sur ce point en arrivant à St. Louis, lundi. «Il y a des gars qui n’étaient pas bien préparés lors de notre dernier match et ça, il faut que ça change, a expliqué le pilote du Tricolore. Je sais que face à St. Louis et aussi face à la Caroline, ces matchs-là seront difficiles. Alors on aura besoin d’être bien préparés.»  La Presse

+

DANAULT ET SHAW TOUJOURS SUR LA TOUCHE

Le Canadien est arrivé à St. Louis sans trois de ses joueurs, soit Shea Weber, Phillip Danault et Andrew Shaw. Ce dernier, blessé au genou gauche à la suite d’un contact avec Kevan Miller lors du match du 13 janvier au Centre Bell face aux Bruins de Boston, sera absent du jeu pour une période de quatre à six semaines. Dans le cas de Danault, victime d’une commotion cérébrale après avoir été atteint à la tête par un tir de Zdeno Chara, des Bruins, c’est le mystère. «C’est une commotion cérébrale pour Phillip, et quand on pense que ça progresse, le lendemain, il y a un recul, a ajouté Claude Julien. C’est dur à prédire.» La Presse

***

CAREY PRICE DEVANT LE BUT CONTRE LES BLUES

Carey Price a obtenu congé d’entraînement, lundi, la direction du club préférant lui donner cette pause après son week-end à Tampa pour le Match des étoiles. C’est quand même lui qui sera devant le filet du Canadien à St. Louis. Devant la cage des Blues, Carter Hutton sera le partant. Hutton en sera à un sixième départ de suite. La séquence inclut un jeu blanc et trois matchs où il a permis un seul but. Hutton domine la LNH avec une moyenne de 1,74. L’Ontarien de 32 ans a passé trois saisons avec les Predators de Nashville avant de se joindre aux Blues, en juillet 2016.  La Presse et La Presse canadienne