Philip Walby est venu fermer les livres en relève à son coéquipier Angel Rincon qui en a arraché jeudi soir.

Walby sauve la mise

Trois-Rivières — Les Aigles de Trois-Rivières ont entamé la deuxième moitié de la saison avec une victoire aux mains des Champions d’Ottawa par la marque de 8-6. Mais les Trifluviens ont bien failli laisser filer une mince avance en fin de match, avec une piètre performance du releveur Angel Rincon.

Envoyé au monticule en huitième manche avec une avance de deux points pour les Aigles, le releveur dominicain n’a pas connu sa meilleure soirée. Après avoir rempli les buts avec seulement un retrait, les Champions se sont montrés menaçants et ont inscrit un point. Voyant sa mince avance s’envoler, T.J. Stanton a convié ses joueurs à une rencontre au monticule. Les buts toujours remplis, Rincon a ensuite accordé un but sur balles, portant la marque à 6-6.

Visiblement insatisfait, T.J. Stanton a aussitôt retiré son releveur pour le remplacer par Philip Walby. Ce dernier a réussi à stopper l’hémorragie. «Rincon s’est brûlé en …. Je comprends les partisans de ne pas être contents de sa performance», affirmait après la rencontre l’entraineur-chef des Aigles.

Les Oiseaux ont su rebondir en fin de huitième en capitalisant notamment sur un simple d’Alberth Martinez et à la suite d’un relais vers le marbre de Jordan Caillouet qui manquait de vigueur. Ce point, qui a été aussitôt suivi d’un autre, s’est révélé être le point gagnant.

«Je ne sais pas à quoi Caillouet pensait. Je ne lui ai pas parlé de cette situation. Il n’a peut-être pas bien entendu le signal de ses coéquipiers, car les fans sont très bruyants ici. Mais c’est ça le baseball. C’est un sport qui demande de prendre des décisions rapidement», soutenait l’entraineur des Champions pour la soirée, Jared Lemieux.

La troupe de T.J. Stanton a conservé cette mince avance de deux points. Walby a réussi, non sans mal, à contenir l’attaque des Champions ce qui lui permet d’inscrire la victoire à sa fiche. «Le lanceur de relève a la tâche la plus difficile. Walby est un gars vraiment difficile avec les frappeurs. Il a souvent un petit problème de précision, mais ce soir, on avait besoin de lui», ajoutait Stanton, satisfait de son deuxième releveur.

La balle voyageait bien
En début de match, les Champions n’ont pas tardé à s’inscrire à la marque. Après une première manche discrète, les frappeurs ont été plus agressifs dès la deuxième manche. L’ancien des Aigles Steve Brown a répondu avec un circuit solo sur un lancer échappé par Yender Caramo, l’artilleur partant des Aigles.

En fin de deuxième, les spectateurs croyaient bien qu’Alexi Colon avait réussi à imiter Brown en cognant la balle par-dessus la clôture du champ gauche. La balle manquait toutefois de force pour un coup de circuit, ce qui n’a pas empêché le voltigeur des Champions Coco Johnson de heurter violemment la clôture. Après quelques pas plus difficiles, Johnson a repris sa position, mais le mal était fait, alors que deux coureurs des Aigles se trouvaient en position de marquer. Anthony Hermelyn a suivi avec un ballon-sacrifice pour porter la marque à 2-1 pour les Champions.

Un ballon au champ centre échappé par Alberth Martinez a permis aux Champions de creuser l’écart en troisième. Dès le retour des Aigles au bâton, Taylor Brennan a répliqué avec un circuit solo derrière la clôture du champ gauche. La balle voyageait bien en début de soirée au Stade Stéréo Plus.

Les Champions n’ont pas connu un mauvais début de partie, selon leur entraineur. Ils ont su s’inscrire rapidement à la marque et ont mené jusqu’en sixième manche. Après la rencontre, Lemieux avait de bons mots pour son lanceur partant, Jordan Kurokawa.

«Il a lancé toute une partie, il a fait des choses fantastiques», estimait Lemieux. «Les gars continuent de se battre. Nous allons réussir à terminer les parties avec des victoires.»

Plusieurs coureurs laissés sur les sentiers
Alors que la marque était 4-3 pour Ottawa en fin de cinquième manche, les Aigles ont laissé passer une belle occasion d’améliorer le pointage avec trois coureurs sur les sentiers. Avec un compte de deux balles, Colon a frappé un roulant vers le premier but pour être le troisième retrait de la manche. En tout, les Aigles ont laissé neuf coureurs sur les sentiers. «C’est beaucoup, mais en même temps, on a réussi à faire progresser l’attaque», précisait Stanton.

Hal Lanier absent
Le gérant des Champions d’Ottawa, Hal Lanier, n’était pas présent pour cette première rencontre de la série de quatre contre les Aigles de Trois-Rivières. Le vétéran du baseball se trouvait à Winnipeg pour assister au retrait de son numéro 22 par les Goldeyes de l’Association américaine du baseball professionnel indépendant. Lanier avait dirigé cette équipe de 1996 à 2005.

Trois-Rivières et Ottawa croisent à nouveau le fer vendredi soir à 19 h au Stade Stéréo Plus.