Wake up, Brendan!

La Ligue nationale de hockey a raté une autre belle occasion, hier, d'envoyer un message fort en ne sévissant pas à l'encontre de Milan Lucic pour le geste posé à l'endroit d'Alexei Emelin lundi soir.
Le robuste attaquant des Bruins a dardé le défenseur du Tricolore dans les parties sensibles durant une séquence en troisième période alors que les officiels avaient déjà quitté la zone du Canadien pour suivre le jeu qui se déplaçait à l'autre bout de la patinoire. Une caméra de télévision a toutefois capté la scène, ce qui n'a pourtant pas empêché Lucic de dire, après la rencontre, qu'il n'avait pas posé le geste qui lui était reproché. Bravo champion!
Lucic a aussi vilipendé Emelin en l'accusant de lui avoir servi une mise en échec illégale avec la hanche au premier vingt, mise en échec qui l'a fait basculer cul par dessus tête au centre de la glace et qui l'a visiblement blessé... dans son amour-propre.
Parce qu'il n'a pas voulu régler ça au bout du poing par la suite, Emelin s'est fait traiter de poule mouillée par le très subtil attaquant des Bruins. Ça prend un certain culot, admettons-le, considérant que le gars y allant d'une telle déclaration a décidé de se faire justice loin des yeux des officiels en s'attaquant à un adversaire qui avait le dos tourné et qui ne s'attendait certainement pas à se faire tâter le scrotum du bout de la palette!
Et la Ligue nationale de hockey, dans tout ça? Son inaction, hier, est à pleurer. Ce coup vicieux, que Lucic croyait perpétrer loin des regards, ne constitue-t-il pas le summum du geste antisportif intentionnel? La Ligue nationale et son préfet de discipline, Brendan Shanahan, ont agi comme si rien de répréhensible ne s'était produit. Je veux bien croire qu'aucune punition n'a été appelée sur la séquence, mais nous ne sommes plus en 1950. Aujourd'hui, même les amateurs de hockey confortablement installés devant leur téléviseur peuvent choisir leur angle de caméra pour regarder une partie. Shanahan a vu la séquence, c'est sûr et certain.
Au golf, il y a quelques années, Craig Stadler s'était fait imposer une pénalité après qu'un téléspectateur eut avisé les responsables du tournoi qu'il s'était avantagé en se servant d'une serviette pour améliorer sa position de jeu.
Va-t-il falloir que les amateurs de hockey se mettent à appeler la LNH pour qu'elle sévisse?