Voyageurs éliminés: «On aurait mérité un dénouement différent»

Eve-Marie Fortier
Eve-Marie Fortier
Le Quotidien
C’est au stade Richard-Desmeules que s’est terminée la saison 2020 des Voyageurs de Saguenay samedi soir alors que les Aigles de Trois-Rivières ont remporté 12 à 6 et 10 à 0 les deux matchs disputés. Selon l’entraîneur-chef des locaux, le dénouement de la série aurait dû être différent. Michaël Bélanger souligne d’ailleurs que le résultat ne reflète pas les bons coups qu’ont accomplis ses joueurs au fil de la saison.

Alors que les Voyageurs de Saguenay ont réussi à accomplir une belle remontée lors du premier match, les erreurs défensives commises par la troupe des Michaël Bélanger ont coûté sa défaite. Même si les deux équipes ont frappé 24 coups surs et que les visiteurs ont marqué 12 points, seulement quatre ont été mérités aux lanceurs des Aigles.

« Sans enlever le crédit à l’autre équipe, on leur a vraiment donné le premier match avec nos nombreuses erreurs commises sur des jeux de routine. Il y a aussi eu plusieurs changements de position non prévus qui ont fait en sorte que nous avons dû placer des joueurs un peu moins expérimentés », a expliqué Michaël Bélanger à l’occasion d’une entrevue avec Le Quotidien.

Selon l’entraîneur-chef des Voyageurs, la victoire des deux premiers matchs des séries aurait dû leur revenir. 

« Même s'il est vrai que nous avons moins bien joué défensivement lors des séries et que c’est ce qui nous a fait mal, nous ne méritions pas cette fin avec tout le travail que nous avons accompli cette année. Nos joueurs sont jeunes et plusieurs n'ont pas encore atteint leur pleine maturité, mais ils ont fait des performances remarquables  », a-t-il souligné.

Audrey Tremblay, présidente des Voyageurs de Saguenay, mentionne également le bon travail des joueurs. 

« Au-delà des résultats des séries, nous sommes contents de nos gars. Nous étions la division la plus forte et avons fait peur aux autres équipes de notre section tout au long de la saison. Nous sommes déçus de la finalité, mais il faut garder la tête haute et nous concentrer sur les belles performances que nous avons accomplies », a-t-elle conclut.