Julien Gauthier envisage de porter plainte à la Sûreté du Québec pour le coup au visage qu’il a reçu lors d’un match de la Ligue de hockey senior AAA du Québec.

Violente agression dans la LHSAAAQ

Trois-Rivières — Un joueur des Loups de La Tuque de la Ligue de hockey senior AAA du Québec, Robby Petiquay, a asséné vendredi soir un violent coup de poing au visage d’un joueur du Métal Perreault de Donnacona, Julien Gauthier. Victime d’une commotion cérébrale sévère, ce dernier envisage même, avec l’appui de son équipe, de déposer une plainte à la Sûreté du Québec.

Tous les partisans présents au Colisée Denis-Morel de La Tuque savaient que la partie allait être rude. L’organisation de Loups affirmait même sur sa page Facebook que l’équipe de Donnacona était attendue de «pied ferme», dans une publication accompagnée de trois photos de combats livrés lors de matchs précédents. Il faut dire aussi que les Loups souhaitaient décrocher le championnat de la saison régulière avec une victoire à domicile, ce qu’ils ont fait.

Vers la 12e minute de jeu de la troisième période, les bancs des deux équipes se sont vidés et une bagarre générale s’en est suivie. Sur les images captées lors de cette soirée, on aperçoit Petiquay foncer vers Gauthier et lui donner un solide coup au visage. Le jeune joueur de Donnacona s’est aussitôt effondré sur la glace.

Quelques jours plus tard, Julien Gauthier a l’œil tuméfié et enflé, présente quelques coupures au visage et doit composer avec d’importants symptômes d’une commotion cérébrale. Il est notamment aux prises avec d’importantes nausées et des étourdissements. Il est en arrêt de travail au moins pour le prochain mois.

Le président-directeur général du Métal Perreault de Donnacona, Luc Thibault, est furieux de la situation. «Ça dépasse les limites», dénonce Thibault, également entraîneur adjoint de l’équipe. «Les gars travaillent le lundi matin et là, il est un mois sans travail. [...] Ce n’est pas ce qu’on veut voir. Les gens vont voir un hockey robuste où des gars consentants vont peut-être laisser tomber les gants en connaissant les risques. Mais là, ce n’est pas ça.»

L’organisation de Donnacona appuiera Gauthier s’il souhaite porter plainte à la police pour agression. «Tu ne vas pas au hockey en pensant que tu vas te faire assommer. J’ai dit à Julien qu’il y a des recours qui s’offrent à lui. Ce n’est pas parce que ça se passe sur la glace que c’est légal», ajoute Thibault.

Par ailleurs, ce dernier affirme que l’organisation des Loups de La Tuque avait publié sur sa page Facebook une vidéo de la bagarre, mais que samedi, ces images avaient été enlevées. «Ils savaient que c’était une preuve contre leurs joueurs», croit le président-directeur général du Métal Perreault de Donnacona. «Si tu fais ça, c’est que tu endosses un peu ce qu’ils ont fait et tu veux protéger tes joueurs.»

Des antécédents

Petiquay, alors joueur du Groupe Lafrenière Tracteurs de Sainte-Anne-de-la-Pérade, avait déjà fait la manchette pour des gestes sournois commis sur la glace. En janvier 2016, il avait asséné un coup de bâton au visage à Simon Rizk, porte-couleurs du Mécarnac de Donnacona. Ce dernier avait eu la mâchoire fracturée et avait subi une commotion cérébrale. Petiquay avait alors été suspendu jusqu’à nouvel ordre par le comité de discipline de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie.

La Ligue de hockey senior AAA du Québec avait accepté que les Loups de La Tuque fassent appel à Petiquay. Toutefois, ce dernier devait s’en tenir à son rôle d’homme fort et devait bien se comporter.

«Pour nous, ramener ce gars-là dans la ligue c’est exposer un autre joueur à se faire faire la même chose», estime Thibault.

La ligue devrait annoncer dans les prochains jours la sanction qui sera imposée à l’endroit de Petiquay. L’entraîneur-chef des Loups, Tommy Gauthier, est de son côté suspendu un match, car la bagarre générale a été initiée par son équipe.

Des sanctions à l’interne

S’il n’a pas encore reçu de sanction de la part de la ligue, Petiquay ne doit tout de même pas s’attendre à remettre l’uniforme des Loups de sitôt. L’entraîneur-chef de la formation affirme que son homme fort ne reviendra pas cette saison en raison de son geste jugé sournois.

«Julien Gauthier ne mérite pas ça. C’est un jeune homme qui avait joué juste 4 matchs durant la saison», affirme Tommy Gauthier. «Les bagarres font partie de notre ADN, mais on n’aime jamais voir un joueur quitter la glace de la sorte.»

L’entraîneur des Loups de La Tuque a rencontré Petiquay pour lui dire qu’il n’avait pas agi correctement. Il estime toutefois que Julien Gauthier aurait dû «se protéger» sur la glace.

«C’était un coup très, très, très sournois. Par contre, dans une mêlée générale, quand il y a autant de joueurs sur la patinoire en train de se tirailler, et que tu vois arriver vers toi un joueur pas de gants, il aurait dû être plus alerte», précise-t-il.

Par ailleurs, les Loups de La Tuque ne porteront pas en appel la décision de la ligue quant à une éventuelle suspension de Petiquay.