Voilà des personnes qui ont bien hâte au GP3R! De gauche à droite: Philippe Pelchat, Manon Fortin, Dominic Fugère, Martin D’Anjou. Au volant: Alex Labbé.

Vintage et électricité au programme du GP3R

TROIS-RIVIÈRES — Le Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R), en partenariat avec l’Hôtel Le Concorde de Québec, a dévoilé jeudi le nouveau nom de la course de la série NASCAR Pinty’s qui aura lieu le dimanche 11 août. Les 50 tours Le Concorde sera l’une des épreuves les plus attendues de la saison.

Le directeur général du GP3R, Dominic Fugère, est fier de l’association qui vient de se former entre l’organisation du Grand Prix et l’hôtel de la Capitale-Nationale. «Lorsque j’ai commencé à travailler au GP3R, un de mes objectifs était d’avoir un impact sur le marché hôtelier jusqu’à Québec. De voir que Le Concorde, l’hôtel emblématique de la Haute-Ville, s’associe à nous me laisse croire que nous avons fait un bout de chemin entre Trois-Rivières et la Vieille-Capitale», déclare-t-il par voie de communiqué.

Avant le début de cette course, les pilotes de la série NASCAR Pinty’s feront un tour de piste à bord de vieilles camionnettes présentées par International Lévis Auto Show. Elles seront également exposées près de la piscine de l’Exposition tout au long du deuxième week-end d’activités, soit du 9 au 11 août. Plusieurs autres activités auront lieu près de la piscine. De l’animation, un orchestre rétro rappelant les 50 dernières années ainsi qu’une décoration inspirée du début du NASCAR seront accessibles au public.

Lors du premier week-end, soit du 2 au 4 août, il y aura possibilité d’assister au Championnat du monde FIA de rallycross, le Championnat de rallycross des Amériques ARX, les nouvelles camionnettes McGregor hors-route, le rallycross national du Challenge Extreme Elite CXE, l’AMA Supermoto Cogeco et les Superquads.

Quant à la deuxième fin de semaine d’activités, en plus de la course Les 50 tours Le Concorde de la série NASCAR Pinty’s, il y aura les bolides de Formule Atlantique historique, le Championnat canadien pour voitures de tourisme CTCC, la Coupe Nissan Micra, le Super Production Challenge et la F1600 Canada.

Retour du rallye-e efficacité

Par ailleurs, la deuxième édition du Rallye-E efficacité FIA du Québec (REEFQ) se déroulera le 8 août. Le parcours de 307 kilomètres débutera à St-Jérôme, important centre de développement de l’électromobilité au Québec, et se terminera à Trois-Rivières. Les participants du rallye seront évalués selon deux critères. Tout comme l’an dernier, ils seront jugés selon l’efficacité du véhicule, c’est-à-dire sa consommation d’énergie sur la distance à parcourir. Ce sont Martin Robinson et Nathalie Daigle qui ont remporté la première édition du rallye alors que leur Volkswagen eGolf 2017 n’avait consommé que 62% de l’énergie que le véhicule aurait du consommer pour les 302 kilomètres, selon Ressources Naturelles Canada. «L’an dernier on a remarqué que les voitures étaient plus efficaces que ce qui avait été estimé», confirme la directrice des ventes et marketing du GP3R, Fannie Brouillette.

Le deuxième critère ajouté cette année est celui de la régularité. Les participants devront se conformer le plus possible au code de la route pour amasser le plus de points. Si la limite est de 90 km/h, ils devront rouler le plus près possible de cette limite. «En ajoutant une portion de régularité à notre classement d’e-Efficacité, nous pourrons nous assurer que les équipages optimisent leur conduite au niveau énergétique, mais qu’ils ne le fassent pas au détriment d’une vitesse normale de croisière. Nous voulons que le trajet soit le plus possible comme une balade de voiture normale», observe M. Fugère.

Ce rallye s’inscrira au calendrier du Championnat mondial de la Coupe e-Rallye de la régularité de la Fédération internationale de l’automobile (FIA).

Cette compétition attire déjà des pilotes d’ailleurs qui souhaitent amasser des points qui comptent pour la Coupe. Parmi eux, le champion 2018 de la Coupe e-Rallye de la régularité de la FIA, Didier Malga, fera le trajet québécois en compagnie de sa co-pilote Anne-Valérie Bonnel à bord d’une Chevrolet Bolt fournie par GM Paillé.

Cette compétition est une bonne occasion de mettre en valeur les énergies renouvelables que nous produisons dans la Belle Province. «Cette activité, réservée aux véhicules routiers de série équipés d’un moteur 100% électrique, est pour moi une belle opportunité de faire rayonner notre énergie propre et renouvelable», souligne le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, Jonatan Julien.

Les inscriptions pour le Rallye-E efficacité sont commencées et des billets pour les deux week-ends du GP3R sont encore disponibles.