Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gardien shawiniganais Vincent Filion est l’un des meilleurs espoirs au pays dans son groupe d’âge chez les gardiens de but.
Le gardien shawiniganais Vincent Filion est l’un des meilleurs espoirs au pays dans son groupe d’âge chez les gardiens de but.

Vincent Filion tenu en haute estime à Moncton [VIDÉO]

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Trois-Rivières — Considéré comme l’un des meilleurs gardiens de but de 16 ans au Canada, le Shawiniganais Vincent Filion a hâte de retrouver la patinoire. Pour lui comme pour tous les autres, l’attente a assez duré.

Il y a un an, l’ex-portier des Estacades enfilait le maillot de l’équipe nationale aux Jeux olympiques de la Jeunesse en Suisse. Filion est rentré au pays avec la médaille de bronze, avant de rejoindre son club midget AAA, où il a continué à s’imposer comme l’un des plus efficaces à sa position.

Ce n’est pas un hasard si les Foreurs de Val-d’Or en ont fait un choix de première ronde au dernier repêchage de la LHJMQ. Ces mêmes Foreurs l’ont échangé aux Wildcats de Moncton, il y a quelques jours, contre Jordan Spence, le défenseur de l’année dans le circuit Courteau et membre de la plus récente cuvée d’Équipe Canada junior!

Filion était à la maison, chez ses parents, quand il a appris la nouvelle au milieu de la dernière semaine. Le lendemain, il montait à bord d’un avion, direction le Nouveau-Brunswick. Et quand il aura terminé sa quarantaine dans quelques jours, il a la ferme intention de prouver sa valeur chez les Wildcats, qui le tiennent déjà en haute estime.

«Tu ne t’attends jamais à être échangé, surtout à 16 ans! En même temps, j’ai toujours voulu jouer dans le meilleur calibre possible et le prochain, pour moi, c’est la LHJMQ. Je suis vraiment content que les Wildcats croient en moi», affirme Filion, de sa chambre d’hôtel de Moncton.

«Tout est arrivé très vite. En moins de 24 heures, j’étais parti de chez moi. Je suis arrivé à Moncton jeudi et je dois rester en confinement pour deux semaines. Nous sommes une dizaine de joueurs avec les Wildcats dans cette situation. Je m’occupe comme je peux: travaux d’école, entraînements avec le matériel fourni par l’équipe et je garde le contact avec mes parents et mes amis. Je ne peux pas me plaindre, mais j’ai hâte de sortir!»

Filion a présenté un pourcentage d’efficacité de ,928 avec les Estacades, lors de la saison 2019-20. Il a aussi remporté 14 de ses 22 parties et signé quatre blanchissages.

Filion est la pièce maîtresse d’un échange ayant envoyé le défenseur Jordan Spence chez les Foreurs. En retour, Val-d’Or a cédé Filion ainsi que deux choix de repêchage aux Wildcats.

En entrevue à l’Acadie Nouvelle, le directeur des opérations hockey du club de Moncton, Ritchie Thibeau, s’est montré fort élogieux envers le gardien de la Mauricie. Selon lui, Filion serait du calibre des autres grands gardiens ayant passé par la métropole du Nouveau-Brunswick, tels les Olivier Rodrigue, Corey Crawford, Nicola Riopel ou Jean-François Damphousse, un autre gardien originaire de la région (Saint-Alexis-des-Monts).

«Oui, c’est le fun à lire, car ce sont tous des gardiens qui ont réussi à se rendre loin, à avoir du succès. Pour avoir vu brièvement les installations des Wildcats, je sais que j’arrive dans une bonne organisation, dans un super aréna. Il faudra que je mérite ma place, je suis prêt pour ça.»

Filion est le troisième gardien à rejoindre les Wildcats, derrière le vétéran de 20 ans Dakota Lund-Cornish ainsi qu’une autre recrue, Nicholas Sheehan.

Après son début d’année «exceptionnelle» en 2020, Filion a dû ronger son frein quand la crise sanitaire a éclaté, comme tous les autres hockeyeurs. Depuis les séries du midget AAA, il n’a pratiquement pas joué.

Retranché du camp des Foreurs, il a pu disputer trois demi-matchs hors-concours, avant de renouer avec ses coéquipiers des Estacades à Trois-Rivières. Avec eux, il a participé à un match de 30 minutes, dans lequel il n’a pas reçu 10 lancers! Sa dernière pratique remonte à la mi-décembre.

«J’aurais aimé passer plus de temps avec les gars des Estacades cette année, mais tout ça est maintenant derrière moi. Je suis prêt pour une nouvelle aventure à Moncton!»