­Vincent Filion
­Vincent Filion

Vincent Filion de retour avec les Estacades

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Volontairement ou non, Daniel Renaud a fait toute une passe sur la palette de son ancien adjoint Rémi Royer en fin de semaine.

Maintenant à la barre des Foreurs de Val-D’Or, le pilote a coupé Vincent Filion, sixième choix au total au repêchage de la LHJMQ au début juin.

Filion devait déloger un duo de vétérans pour se faire une place en Abitibi, ce qu’il n’a pas été en mesure de faire aux yeux des décideurs des Foreurs. Résultat, une deuxième campagne midget AAA l’attend dans son patelin à Trois-Rivières. «C’est la grosse année des Foreurs et il le savait avant de partir pour le camp qu’il avait 50 % de revenir chez nous. Vincent est déçu, c’est normal. Mais ça n’affectera pas sa progression. Il va garder les buts souvent ici, il va continuer de se développer avec deux entraîneurs des gardiens qu’il connaît bien. Je ne suis pas inquiet pour lui, surtout qu’il est revenu avec une bonne attitude. Ce n’est pas surprenant, Vincent, c’est droit comme une barre», soulignait Royer, qui ne cachait pas son enthousiasme de renouer avec son gardien vedette. «C’est sûr que c’est un beau petit cadeau pour nous!»

Filion ne sera pas le seul vétéran dans le vestiaire des Estacades. Lucas Boisvert, Jacob Lafontaine, Jason Desruisseaux, Charles Juneau et Kassim Gaudet seront eux aussi de retour pour une seconde saison.

Tous ces retours font en sorte que l’équipe sera un peu plus vieille qu’à l’habitude, avec seulement trois adolescents de 15 ans qui ont été retenus. Fait à noter, sur les 20 joueurs retenus, 18 ont été élevés en Mauricie, ce qui laisse peu de place aux patineurs des Bois-Francs. «Ce n’est pas quelque chose que nous avons regardé. Le mandat, c’était de choisir les meilleurs joueurs pour la composition de l’équipe. Avec des groupes restreints, l’évaluation a été claire à nos yeux», mentionne Royer, en relevant que deux joueurs provenant du système scolaire avaient réussi à se tailler une place. «Antoine Julien et Jérôme Gilbert ont connu un très bon camp, en respectant à la lettre ce que nous avons demandé aux joueurs. C’est ce qu’on recherchait, des joueurs attentifs aux détails.»

Royer a maintenant hâte de savoir quand il pourra recommencer à travailler avec son groupe. Comme tous les autres programmes sport-études, les activités des Estacades midget AAA ont été stoppées au moins jusqu’au 14 septembre. «On nous a dit que nous aurions des nouvelles le 14 septembre. On espère tous que ce seront des bonnes nouvelles!», conclut-il.