Victoria Lachance a connu un autre excellent départ sur le monticule pour les Aigles, qui ont pris les devants 1-0 dans leur série contre Saguenay.
Victoria Lachance a connu un autre excellent départ sur le monticule pour les Aigles, qui ont pris les devants 1-0 dans leur série contre Saguenay.

Victoria lance un match complet, les Aigles prennent les devants

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — C’est sans aucun doute l’une des belles histoires de 2020 dans la Ligue de baseball junior élite du Québec. À son premier match éliminatoire, la lanceuse Victoria Lachance a livré une performance complète de 7 manches, guidant ses Aigles juniors vers une victoire de 2-1 sur les Voyageurs de Saguenay, en ouverture des séries jeudi soir.

Sept retraits au bâton, 78 lancers dont 56 prises: la jeune femme a été en contrôle du début à la fin de la partie, limitant ses adversaires à cinq coups sûrs, un point (mérité) et un but sur balles au Stade Quillorama.

Elle savoure un deuxième gain cet été. En plus de 21 manches dans l’uniforme rouge et blanc, elle a maintenu une moyenne de points mérités inférieure à 1,00 (0,97). «Fidèle à ce qu’elle fait depuis le début de l’année», observait son entraîneur-chef chez les Aigles, Rémi Doucet.

Avec une mince avance d’un point à défendre en septième, Doucet a donné le feu vert à sa lanceuse afin de lui offrir l’occasion de conclure son excellent travail. Elle s’en est bien tirée, en dépit d’une petite frousse.

Avec un coureur des Voyageurs en position de marquer et deux retraits au tableau, une balle frappée par Jacob April n’a pas été maîtrisée par le joueur de deuxième but des Aigles Jaycob Lachance. Ce dernier a toutefois été capable de faire dévier l’objet vers Nicolas Vachon au premier coussin, qui a dégainé vers le marbre à son receveur Deven Lacerte-Desmarais. En course pour marquer l’éventuel point égalisateur des visiteurs, Thomy Lévesque a été retiré de justesse par Lacerte-Desmarais.

Après 92 minutes d’un match disputé à vive allure, Victoria pouvait retraiter vers le vestiaire avec le sourire.

«J’étais confiante et j’avais hâte de vivre l’ambiance des séries», partageait-elle au Nouvelliste, à sa sortie du terrain.

Nicolas Vachon et Raphael Picard ont marqué les deux seuls points des Oiseaux.

«Ma balle courbe était vraiment efficace ce soir et ça tombe bien, c’était un match primordial! Je pense que c’est ma meilleure performance en carrière au monticule. La défensive m’a donné un solide coup de main. Si on joue comme ça samedi au Saguenay, nous aurons encore des chances de gagner.»

En bonne posture

La série se poursuit effectivement au Stade Richard-Desmeules de Jonquière, samedi, pour un programme double. Les Aigles pourraient passer au tour suivant avec un balayage. Sinon, les deux équipes reviendront à Trois-Rivières dès dimanche.

«Nous sommes en bonne position avec notre rotation de lanceurs», estime Rémi Doucet, qui misera notamment sur des bras frais comme ceux de Louis Ager et Hugues Marineau.

Les Aigles ont frappé cinq coups sûrs jeudi, à l’image des Voyageurs. Antoine Tremblay a produit les deux seuls points des siens en quatrième manche, alors que la balle, claquée aux limites des territoires du troisième but et du champ gauche, est tombée entre les joueurs des Voyageurs. Nicolas Vachon et Raphaël Picard en ont profité pour croiser la plaque. Opportunistes, les Aigles! L’équipe connaît d’ailleurs un peu plus d’ennuis à mettre des points au tableau, depuis environ deux semaines.

«On prend ce qui se passe! C’est certain qu’on préférerait terminer avec 10 ou 12 coups sûrs, sauf que nous avons eu de bonnes présences et de bons élans au bâton ce soir. En défensive, nous avons minimisé les erreurs en plus d’épingler deux de leurs coureurs à des moments importants.»

Encore de l’espoir

Dans l’autre vestiaire, l’entraîneur-chef des Voyageurs Michaël Bélanger retenait que la grande majorité des rencontres contre les Aigles ont été serrées cet été. Celle de jeudi ne faisait pas exception.

«Victoria a lancé des prises, elle a attaqué la zone. C’était un bon match, il aurait pu tourner en notre faveur, mais pas cette fois malheureusement. On a une jeune équipe qui apprend beaucoup en ce moment. Nous serons prêts pour samedi.»

Le lanceur partant des Voyageurs Pierre-Olivier Allard était parfait après trois manches. Il a quitté la butte après cinq tours, une bonne performance pour le vis-à-vis de Victoria Lachance. Guillaume Chénard lui est venu en relève en sixième.

Si les Voyageurs gagnent un des deux matchs samedi chez eux, les deux clubs reviendront assurément au Stade Quillorama, dimanche après-midi. Si nécessaire, un cinquième et ultime match pourrait avoir lieu le même jour.