Le porteur des Diablos Emmanuel Gode

Victoire convaincante des Diablos

Trois-Rivières — Les Diablos du Cégep de Trois-Rivières (3-1) ont renoué avec la victoire samedi en battant les Filons du Cégep de Thetford (2-3) par la marque de 21-2. La défensive des diables rouges a été particulièrement solide dans cette victoire à domicile.

«Notre défensive a été très efficace et a connu un très bon match», a affirmé après la rencontre l'entraîneur chez des Diablos, François Dussault. «Je suis très satisfait de l'ensemble de l'équipe.»

Les Diablos ont été les premiers à s'inscrire au pointage. Dès la première présence de l'attaque de Trois-Rivières sur le terrain, celle-ci a su imposer son rythme. Après quelques belles courses du porteur Emmanuel Gode, ce dernier a été relevé par Michael Morin, le porteur le plus productif des Diablos cette année. Ce dernier a attiré totalement l'attention de la défensive, et de presque tous les spectateurs du stade, en feintant une course vers la droite du terrain, ce qui a laissé le champ libre pour une passe de touché de 45 verges de Charles Cossette à Lancelot Bergeron. 

«On a de bons porteurs de ballon et les équipes veulent les rayer rapidement du jeu. C'est pour ça qu'on voulait faire ce jeu tôt dans le match», a mentionné François Dussault. «On essaie d'avoir une bonne rotation avec les porteurs et les receveurs. C'est ce qui est bien dans le football d'aujourd'hui, avoir 16 ou 17 partants dans ton attaque.»

En fin de première demie, les Diablos ont été forcés de dégager après avoir été stoppés par les Filons. Anthony Pronovost a réussi un coup de maître en effectuant un botté à la ligne de trois verges, dans la zone de Thetford. Il restait un peu plus de trois minutes à la défensive des Diablos pour reprendre le ballon. C'est alors qu'Elijah Cramaix a réalisé une importante interception à la ligne de 44 verges, permettant à l'attaque des diables rouges de reprendre du service. 

À la suite d'une belle course de Michael Morin, les Filons se sont tirés dans le pied en écopant d'une pénalité de 15 verges, permettant aux Diablos d'avoir un premier essai sur la ligne de but. Il n'a alors suffi que d'une course d'une verge à Michael Morin pour inscrire son sixième touché de la saison, portant la marque, une fois le toucher transformé, à 14-0. C'est avec cette avance que les Diablos ont retraité aux vestiaires. 

La quart arrière des Diablos, Charles Cossette

Les Filons se sont montrés très menaçants au milieu du troisième quart. Alors qu'ils se rapprochaient de la zone des buts des Diablos, ceux-ci ont tenté de remporter le premier jeu avec une verge à franchir sur un quatrième essai. Les entraîneurs ont opté pour une formation à quatre porteurs de ballon, plutôt que de tenter un botté de placement. Il avait plus de 1000 livres dans le champ arrière. L'entraîneur-chef des Diablos a avoué plus tôt cette semaine qu'il avait préparé ses hommes à ce type de formation agressive. La défensive était en effet bien préparée pour ce jeu et a réussi à stopper l'attaque de Thetford, permettant à son attaque de reprendre le ballon. 

«Quand tu dessines sur un tableau lors de la préparation, ce ne sont pas des êtres humains. Et quand tu vois les joueurs devant toi, c'est différent. Les joueurs se sont surmontés pour faire face à ce défi, parce que c’en était un gros», a précisé Dussault. 

La longue possession de l'attaque des Diablos qui s'en est suivie a mené au deuxième touché du match de Michael Morin, à la suite d'une course de trois verges. 

À la 11e minute du quatrième quart, les entraîneurs des Filons ont une fois de plus opté pour une formation à quatre porteurs sur un quatrième essai à six verges de la ligne de but des Diablos. Et une fois de plus, ils ont été arrêtés par la défensive des Diablos.  

Avec deux minutes à faire, Elijah Cramaix a failli faire sa deuxième interception du match et mettre un terme à cette rencontre. Sur le jeu suivant, le quart des Filons Louis Archambault a une fois de plus tenté une passe en direction de Cramaix, ce qui a été une grave erreur. Le grand numéro 2 des Diablos n'a cette fois pas raté l'interception. 

Les Diablos auront tout un défi samedi prochain en recevant la puissante équipe du collège John Abbott.

Les Électriks s'inclinent à Saint-Hyacinthe

Les Électriks du Cégep de Shawinigan (O-4) se sont inclinés 59-7 samedi soir à Saint-Hyacinthe (5-0). La meilleure équipe de la division 3 a une fois de plus démontré sa supériorité. 

Le match avait pourtant bien commencé pour les Électriks, mentionne l'entraîneur-chef de la formation Guy Bergeron. Mathiss Ducrot a retourné le botté d'envoi de la partie jusque dans la zone des buts. Par la suite, des erreurs et revirements des unités spéciales ont coûté cher aux Électriks. 

«Le pointage était 21-7 et on avait pas encore joué», a souligné Guy Bergeron. «On n’a par la suite jamais été dans le match. Saint-Hyacinthe faisait flèche de tout bois.»

La semaine de préparation n'a pas du tout été optimale pour les Électriks. La plus jeune équipe de la ligue affrontait pourtant la plus expérimentée. 

«Plusieurs joueurs ont raté une pratique en raison de la gastro et on a dû annuler une autre à cause de la foudre. On a finalement eu une seule vraie pratique, ce qui n'était pas suffisant pour affronter l'équipe la plus expérimentée», a précisé l'entraîneur-chef de la formation de Shawinigan.