Sebastian Vettel

Vettel mise sur la Malaisie

Sebastian Vettel ne perd pas son énergie à songer à sa lutte au championnat avec Lewis Hamilton.
Le pilote Ferrari a saboté une belle occasion de reprendre les commandes du championnat en provoquant un accident dès le départ au Grand Prix de Formule 1 de Singapour, il y a deux semaines.
Il est plutôt à 28 points de Hamilton avec six courses à négocier, à compter de ce week-end au Grand Prix de Malaisie. En point de presse jeudi, l'Allemand a déclaré qu'il avait déjà tourné la page sur cet événement. «Le nombre de points qui nous sépare m'importe peu. Ça ne change rien dans notre stratégie pour les dernières courses», a confié Vettel. 
Vettel a précisé qu'il avait tourné la page sur cet incident «en moins de deux jours». Cependant, il a admis que le rendement de Ferrari lors des deux dernières courses - troisième en Italie et abandon à Singapour -  était en deçà des attentes. «Si on prend le temps d'analyser ces deux courses, nous ne sommes pas satisfaits et nous n'en sommes pas fiers», a évoqué Vettel, qui a triomphé à quatre reprises en Malaisie.
Mercedes est donc confortablement installé dans le siège du conducteur et la marge d'erreur de Vettel est de plus en plus petite. Il ne peut d'ailleurs se permettre une autre gaffe à Sepang, où la chaleur suffocante et l'humidité écrasante en font l'une des courses les plus difficiles du calendrier de F1.
Vettel pourrait toutefois profiter de la contribution de Red Bull ce week-end.
L'équipe autrichienne progresse depuis quelques semaines et semblait dominante lors de la séance de qualifications à Singapour, où elle a été en mesure de placer ses deux voitures devant Hamilton et Valtteri Bottas.