Les capitaines de la défensive des Estacades Louis-Thomas Laliberté, Charly Dupont et Callias Gagnon auront fort à faire pour freiner la puissante attaque aérienne du Vert et Or, vendredi.

Vert et Or et Estacades se retrouvent

TROIS-RIVIÈRES — Quoi de mieux que le retour d’une bonne vieille rivalité pour rallumer la flamme du football scolaire en Mauricie! Pour la première fois en près de six ans au football juvénile, le Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph (2-0) et les Estacades (1-1) s’affronteront, vendredi sur le terrain synthétique de l’Académie les Estacades, pour l’obtention de la Coupe Le Nouvelliste.

Les entraîneurs Hugo Gélinas (Vert et Or) et Pierre De Jean (Estacades) s’attendent à un match serré, ce qui devrait faire le bonheur du millier d’amateurs attendus pour l’occasion.

«On a tous hâte et même si nous jouons à domicile, les gars sont conscients que les gradins seront divisés», sourit le porteur de ballon des Estacades Olivier Audet, le meneur de la ligue pour les verges au sol (266 en 38 courses).

L’adolescent de 16 ans qui habite à Saint-Justin a bien l’intention d’aller chercher une deuxième victoire pour son club. Il est encore tôt, mais les prévisions météorologiques pour vendredi pourraient avantager les locaux puisqu’on annonce de la pluie, un facteur qui sourit souvent aux équipes portées vers le jeu au sol.

«S’il peut pleuvoir et venter, ce sera fantastique», lance Pierre De Jean, qui s’attend à ce que ses protégés évitent les pénalités inutiles, pour une fois. «C’est atroce depuis le début de la saison. Nous avons perdu notre premier match en accumulant plus de 200 verges de pénalités. En regardant les vidéos, on comprend que ce n’est pas de la faute des arbitres. Nous sommes les seuls à blâmer et il faut changer ça.»

Louis-Thomas Laliberté a déjà réalisé 12 plaqués, dont quatre pour pertes, ce qui le classe au premier rang de la ligue à ce chapitre. Charly Dupont n’est pas loin derrière avec 11,5 plaqués, alors que Simon Garceau est premier de classe pour les interceptions (3). La ligne offensive est aussi efficace.

Lamy au sommet
Du côté du Vert et Or, c’est le bras du quart-arrière Louis-Christophe Lamy qui fait pencher la balance. Avec 28 passes complétées en 41 tentatives, il cumule des gains aériens de 478 verges pour quatre passes de touché. Il pointe au sommet de la ligue dans ces départements.

«Si on garde notre attaque sur le terrain le plus longtemps possible, nos chances de gagner augmenteront. Je vais essayer de parler à tout mon monde après chacune de nos séquences offensives. La communication est importante, surtout dans ce genre de match où l’enjeu est grand.»

«Louis-Christophe ne commet presque pas d’erreurs, observe son entraîneur Hugo Gélinas. Il a été brassé en deux matchs, mais il n’a jamais paniqué.»

Le groupe de receveurs entourant Lamy compte notamment Xavier Gaillardetz, un jeune de quatrième secondaire, utilisé autant comme receveur que bloqueur et porteur de ballon. «Il a réussi trois attrapés spectaculaires dans le premier match contre Saint-Stanislas», mentionne Gélinas, impressionné par la diversité de son attaque. «Huit gars différents ont touché au ballon chez nos receveurs.» William Abran, Marc-Anthony Girard et Antoine Lavallée sont tous dans le top-10 pour les verges gagnées.

Raphaël Bordeleau, Marc-Olivier Ouellet, Louis-Christophe Lamy et leurs coéquipiers du Séminaire Saint-Joseph sont invaincus après deux matchs.

Au niveau de la défensive, Marc-Olivier Ouellet a 11 plaqués, un de plus que Louis-Simon Mondello. Raphaël Bordeleau, sur la ligne défensive, écoule quant à lui sa troisième et dernière année chez les juvéniles.

Saine rivalité
Non, les parties entre le Vert et Or et les Estacades ne sont pas comme les autres. La rivalité fait parler du football dans la région à une époque où le recrutement s’avère difficile. Or, cette rivalité est saine puisque les deux équipes, de concert avec les Gothics de l’école Des Pionniers, travaillent ensemble pour maintenir le sport à un niveau respectable, entre autres en organisant des jamborees.

Les Estacades ont d’ailleurs choisi de quitter la division 1 du football juvénile pour revenir dans le 1-b en raison de la réalité du programme. «Si on avait 70 joueurs et quatre équipes, comme d’autres programmes de la D1, nous serions demeurés dans ce calibre, mais ce n’est pas le cas», fait valoir De Jean, à l’aise d’évoluer dans la division 1-b. «On est à notre place et, qui sait, on pourrait retrouver le Vert et Or en éliminatoires! Ce serait bon pour le foot régional.»

«Ce ne sont pas tous les joueurs qui auront la chance de prendre part à un match avec autant de spectateurs. On va en profiter», conclut Hugo Gélinas.

La Coupe Le Nouvelliste

2 octobre 2010: Vert et Or 23 Estacades 0

16 septembre 2011: Estacades 8 Vert et Or 30

21 septembre 2012: Vert et Or 29 Estacades 26

2 novembre 2012: Estacades 52 Vert et Or 6 (match éliminatoire)