Les joueurs de lArmada n’ont jamais été vraiment inquiétés contre les Cataractes, qui ont subi un huitième revers consécutif.

Une trop grosse bouchée pour les Cataractes

Boisbriand — L’appétit y était, mais l’Armada constituait une trop grosse bouchée pour les Cataractes de Shawinigan, qui ont baissé pavillon 6-2 jeudi soir au Centre d’excellence Sports Rousseau de Boisbriand. La cohésion de la meilleure équipe de la LHJMQ a eu raison des bonnes intentions des Shawiniganais, qui restent donc à six points d’une place en séries, avec maintenant sept matchs à écouler d’ici la fin de la saison.

L’Armada n’a jamais été vraiment inquiété. Les joueurs de Joël Bouchard ont inscrit les trois premiers buts du match. Les Cataractes ont rendu les choses intéressantes en deuxième avec deux buts en milieu de période, mais l’Armada a repris son avance de trois buts avant la fin de l’engagement.

En troisième, l’écart était plus grand entre les deux clubs, les visiteurs n’y croyaient plus. Alex Barré-Boulet en a profité pour creuser l’écart à 6-2 en enfilant son 50e but de la saison, le jour même où il a apposé son nom sur un premier contrat professionnel consenti par le Lightning de Tampa Bay. À partir de là, les Cataractes pensaient déjà au lendemain.

«Chapeau à l’Armada. C’est une équipe bien rodée, avec du talent. Et des gars qui travaillent fort. La combinaison de tout ça, c’est qu’elle n’est pas en première place par hasard», soulignait Daniel Renaud, dont l’équipe n’a pas été épargnée par Dame Malchance. Deux buts de l’Armada – dont le premier de la soirée – ont été très chanceux. 

«Il y a trois buts où je ne peux rien reprocher à mes joueurs, où on a fait les bonnes choses. C’est sûr que ça pèse dans la balance. Nos intentions étaient bonnes. Nos gars y croient encore. Et ils vont y croire jusqu’au bout.»

Un message à Glotov

Renaud a inséré William Cummings dans sa formation, retranchant deux attaquants réguliers. Son joueur vedette à l’attaque,  Vasily Glotov, a de son côté regardé les cinq premières minutes du match depuis le banc des siens. Renaud a toutefois préféré ne pas trop commenter la situation, tentant plutôt sans succès de faire croire à une coïncidence!

Jérémy Manseau et Samuel Blier ont marqué dans la cause perdante. «C’était un défi trop grand pour nous ce soir. En plus, l’Armada a eu droit à quelques buts chanceux», soupirait Blier.

«On s’en va à la maison, de gros matchs sont devant nous. Ça fait longtemps que ça presse de mettre des points au tableau, mais là, on n’a pas trop le choix. Il faut tout donner», analysait-il.

«Aucune excuse ne tient demain»

Mathieu Bellemare reprenait le même discours que son capitaine. Le gardien de 19 ans va affronter son ancienne équipe vendredi soir et dans son esprit, il n’y a qu’un seul scénario possible. 

«Ça nous prend absolument la victoire. Il va manquer quelques joueurs importants aux Olympiques, on ne peut pas avoir une meilleure occasion que ça. C’est à nous d’en profiter. Aucune excuse ne tient demain», prévient-il.

Dans l’autre camp, Joël Bouchard se disait satisfait de sa troupe. 

«On a donné quelques congés aux gars, j’ai aimé comment ils sont revenus. Nous avons joué un bon match, j’ai pu utiliser tout le monde. Même lorsque les Cataractes ont marqué deux buts, nous sommes restés en contrôle. C’est bon de vivre des situations comme ça en saison, ça nous prépare pour ce qui s’en vient», livrait Bouchard, évidemment heureux pour Barré-Boulet. 

«C’était une grosse journée qui se termine par une victoire et par son 50e but. Difficile de demander mieux.»