Léa Chamberland-Dostie a été retenue au sein de l’équipe nationale de développement de Patinage de vitesse Canada.

Une Trifluvienne se hisse parmi l’élite nationale en patinage de vitesse

TROIS-RIVIÈRES — Pour le lancement de sa saison 2018-19, la patineuse de vitesse courte piste Léa Chamberland-Dostie pouvait difficilement espérer mieux. Quelques heures avant de prendre la piste au Championnat canadien présenté à Montréal, la porte-couleurs des Élans du Club de patinage de vitesse de Trois-Rivières a obtenu la confirmation qu’elle ferait partie de l’équipe nationale de développement cet hiver.

À 17 ans, elle récolte les fruits de ses efforts déployés la saison dernière. Lors des deux épreuves de sélections nationales chez les seniors, elle s’était hissée au 15e rang du classement canadien. Une fois la retraite de Marianne St-Gelais confirmée, l’ancienne de l’Académie les Estacades a grimpé au 14e échelon.

«Je pensais que je n’avais aucune chance d’être sélectionnée. Je ne pensais pas pouvoir faire d’aussi bons résultats avant ces deux compétitions. J’étais vraiment étonnée de mes performances», raconte celle qui est identifiée NextGen par la fédération canadienne.

En plus de lui valoir un brevet de compétition, cette sélection lui ouvre les portes du Centre régional candien d’entraînement à Montréal, où elle poursuit son cheminement. En parallèle, elle a amorcé ses études au Cégep de Maisonneuve.

Pour sa première saison avec l’équipe nationale de développement, Chamberland-Dostie rêve des Mondiaux juniors, qui se tiendront à Montréal, en février.

Tout se jouera lors des sélections nationales juniors où elle tentera d’obtenir un des quatre postes disponibles. «C’est mon objectif principal pour cette année», admet-elle sans détour.

Philippe Daudelin aux Nationaux aussi
Chamberland-Dostie n’est pas la seule représentante des Élans à se hisser dans la conversation sur la scène nationale. Son coéquipier Philippe Daudelin est également en action ce week-end à Montréal, aux côtés des pointures internationales comme Samuel Girard et Charles Hamelin.

D’ailleurs, il s’agit de la première fois dans l’histoire du club des Élans que deux patineurs participent au Championnat canadien senior.