Marie-Pier Houle livrera son premier combat de boxe professionnelle le 8 juin au Casino de Montréal.

Une Trifluvienne passe chez les pros

Wôlinak — Quatre ans après avoir renoué avec la boxe, la Trifluvienne Marie-Pier Houle se sent mûre pour un nouveau défi. À l’aube des Championnats canadiens, la pugiliste de 28 ans a décidé de tirer un trait sur le volet amateur de sa carrière pour se lancer à pieds joints dans l’aventure professionnelle.

La championne québécoise des 69 kg a annoncé cette décision après sa dernière sortie entre les câbles chez les amateurs, le week-end dernier. Pour l’occasion, la protégée de Jean Zewski et Sébastien Gauthier a bouclé la boucle en signant une victoire lors d’une confrontation Québec-Ontario. En prime, elle a décroché le titre du combat de la soirée!

«J’ai eu la confirmation que mon intention d’aller chez les professionnelles allait fonctionner tout juste avant mon dernier combat. C’était toute une motivation!», explique la thérapeute en réadaptation physique qui aura droit à un premier test chez les pros le 8 juin au Casino de Montréal lors d’un gala du Groupe Yvon Michel.

Un retour en force

Débarquée dans le ring pour la première fois à 14 ans, Houle avait gravi les échelons en se hissant parmi les meilleures au pays.

Une fois déménagée à Québec pour les études, elle avait mis sa carrière entre les câbles sur pause. Puis, il y a quatre ans, l’appel de l’arène s’est fait sentir après une longue pause de 8 ans. Au cours des derniers mois, elle avait même eu l’occasion de participer à une compétition en Pologne avec l’équipe du Québec.

«J’ai décidé de revenir aux sources, avec Jean. Et ça se passe super bien», explique celle qui habite désormais à Terrebonne.

C’est d’ailleurs son entraîneur qui lui avait glissé à l’oreille cette possibilité de carrière, il y a quelques mois. «Après sa victoire aux Gants dorés, je me suis dit qu’elle avait battu les filles qu’elle avait à battre au Québec. Et puis la route pour les sélections olympiques était loin d’être facile. Après en avoir parlé avec elle, j’ai contacté Yvon Michel pour tâter son intérêt», explique Zewski.

Pour ce dernier, qui opère son club de boxe à Wôlinak, sa protégée de 28 ans a tous les outils pour faire sensation dans la boxe professionnelle féminine. «Elle a le même charisme que Marie-Ève Dicaire. La boxe est en forte croissance de popularité chez les femmes avec Marie-Ève Dicaire et Kim Clavel. Le timing est bon. En plus, elle possède toute une force de frappe alors elle va être intéressante à voir chez les pros!»

Marie-Pier Houle passera donc les prochains moins à peaufiner sa préparation en vue de son premier test professionnel sous les projecteurs du Casino.