Les Cataractes ont inscrit leur plus haut total de buts de la saison, vendredi face à l’Armada, en touchant la cible huit fois.

Une soirée payante pour les Cataractes

SHAWINIGAN — C’est avec le coeur léger que les Cataractes peuvent profiter du week-end du Super Bowl!

Vendredi soir au Centre Gervais Auto, les équipiers de Daniel Renaud ont collé une deuxième victoire en l’espace de 24 heures, renversant l’Armada de Blainville-Boisbriand 8-6 devant plus de 2800 amateurs réunis sur l’avenue Jacques-Plante.

Si la performance des locaux n’a pas été étincelante, elle a été payante! Tous leurs rivaux directs au classement ont en effet baissé pavillon vendredi. Les deux points encaissés permettent aux Shawiniganais de sécuriser leur 16e place, la dernière donnant accès aux séries, puisqu’ils détiennent maintenant une avance de quatre points sur les Sea Dogs. Mieux, ils apparaissent maintenant dans le rétroviseur des Foreurs de Val-D’Or, à cinq points d’écart. Et aussi dans celui de l’Armada, sept points devant.

Encore l’opportunisme

Pour ce premier triomphe de la saison face à l’Armada en quatre tentatives, les Cataractes ont eu besoin de pas mal d’opportunisme. Les visiteurs ont dicté les échanges, mais ils ont vu leur gardien Brendan Cregan accorder cinq buts sur 15 tirs, dont deux en l’espace de six secondes en deuxième qui ont complètement changé l’allure de la soirée.

Avec une avance de 5-3 après 40 minutes, les Cataractes ont, comme la veille, trouvé le moyen de se compliquer la vie. Pourtant, au début de l’engagement, ils ont ajouté trois buts! Mais par la suite, le match est devenu plus rude et les locaux ont visité le cachot une couple de fois. Résultat, l’Armada s’est approché à deux buts et si la période avait duré quelques minutes de plus, pas sûr que le résultat aurait été le même!

Poivré de 48 tirs, Justin Blanchette a été solide malgré les six buts encaissés. À l’autre bout de la patinoire, Jérémy Martin (2), Vincent Senez, Anthony Imbeault, Mikaël Robidoux, Mavrik Bourque, Valentin Nussbaumer et Zackary Daneau ont inscrit les filets des vainqueurs.  Laissé de côté la veille, Daneau a probablement connu son meilleur match depuis son arrivée à Shawinigan. Il a amorcé le match sur le quatrième trio, il a finalement été un des joueurs les plus utilisés par Daniel Renaud. «Le trio qu’il a formé avec Robidoux et Martin nous a donné beaucoup de momentum et d’énergie. Dans le cas de Zack, on savait ce qu’on achetait en lui faisant une place en décembre. C’est un joueur efficace, qui a le cœur gros comme l’aréna. Son désir de jouer pour notre logo est très fort», complimentait le pilote des Cataractes, en se disant satisfait de la performance de son club. «Tout le monde connaît notre historique face à l’Armada.  J’ai trouvé qu’on s’était tenu debout. Quand c’est devenu corsé, personne n’a baissé la tête. Les gars ont été à la guerre ce soir.»

Une guerre qui ne s’est pas terminée sans une bonne frousse. «On va devoir reparler de la façon de protéger une avance. Ce n’est pas quelque chose que l’on a vécu souvent dernièrement. Nous avons été opportunistes ce soir, et nous avons été plus hermétiques en défensive que jeudi. Justin (Blanchette), de son côté, a livré une autre bonne performance.»

Senez, qui a mérité la première étoile, voyait lui aussi beaucoup de positif. «Ça nous prenait quatre points cette semaine, on a réussi à aller les chercher. On joue de mieux en mieux, on se rapproche des équipes devant nous. On s’est compliqué la vie ce soir en prenant des punitions en troisième, mais ça reste un bon match. On va continuer à donner notre maximum», promettait le vétéran de 20 ans.

Dans l’autre camp, Bruce Richardson est resté sur son appétit. «Quarante-huit tirs et six buts sur la route, normalement tu ramènes des points. C’est frustrant. Le gardien des Cataractes a été très solide dans les moments opportuns, j’aurais aimé avoir la même chose de notre gardien», soupirait Richardson. «J’ai trouvé que nous avons contrôlé la majorité du match. Beaucoup de nos gars ont compétitionné pendant 55 minutes. Le problème, c’est que ça nous prend les 20 sur la même page pour gagner des matchs. Il y a des jeunes présentement qui ne saisissent pas leur opportunité…»

Les Cataractes vont reprendre le boulot mardi en rendant visite aux Olympiques à Gatineau.