Les Diamants et les Aigles juniors reprendront l’action mercredi, à Québec, avec une série de premier tour égale 2 à 2.

Une série 2 de 3!

TROIS-RIVIÈRES — Appelé en renfort de l’Oklahoma et des collèges américains pour jouer les trois matchs de la fin de semaine, John Anthony Lantigua a fait la différence pour les Aigles juniors, dimanche à Québec, en frappant un circuit de trois points dans une victoire de 4-1 sur les Diamants.

D’un seul élan, le fils de la légende du baseball à Québec, Eddie Lantigua, a permis aux Trifluviens de créer l’égalité 2-2 dans cette série de premier tour de la Ligue de baseball junior élite du Québec.

Ce gain a aussi permis aux Aigles juniors de se faire pardonner la défaite de samedi, par la marque de 13-3, au Stade Stéréo Plus.

«On tourne la page! Le match de samedi était une erreur de parcours. Jamais je n’ai cru que ça pouvait être à l’image de cette série», plaidait l’entraîneur-chef des Aigles, Jean-Philippe Lemay. «Les gars ont su se relever. John Anthony est arrivé au Québec à la dernière minute pour les matchs du week-end. Ça prend beaucoup de volonté et de gestion du temps pour faire ça.»

Sur le monticule, Francis Désilets a accordé trois coups sûrs et un point non mérité en cinq manches. Son excellent travail a été complété avec brio par Nathan Landry, qui a obtenu le sauvetage au terme de deux manches de travail. Les Diamants ont commis deux erreurs, contre une seule pour les Aigles jr, qui en avaient accumulé quatre la veille à domicile!

«On ne peut pas se permettre d’ouvrir la porte aux Diamants de la sorte. On a resserré notre jeu défensif [dimanche] et cela a payé. Il y avait une urgence d’agir chez les gars, on ne voulait pas se retrouver en déficit 1-3.»

Aigles et Diamants remettront ça mercredi, toujours dans la Vieille capitale. Cette série en est maintenant une sous le format 2 de 3. Le sixième match aura lieu à Trois-Rivières vendredi alors que si une partie décisive devait être disputée, elle serait présentée le lendemain, à Québec.