Juliette Leroux a été sélectionnée sur l'équipe d'étoiles féminines qui participera au Tournoi international pee-wee de Québec, en février.

Une Rafale retenue parmi les étoiles

À 12 ans, la Trifluvienne Juliette Leroux vivra un grand moment de son jeune parcours en février alors qu'elle défendra les couleurs d'Équipe Québec féminin au 58e Tournoi international pee-wee de Québec.
La porte-couleurs des Rafales de la Mauricie pee-wee AA suivra donc les traces de ses anciennes coéquipières Alexia Moreau et Wikona Laloche qui avaient vécu l'expérience en 2016, sous les ordres de l'olympienne Caroline Ouellette.
C'est à la suite de ses performances au tournoi Célébration du hockey féminin Caroline Ouellette que la prolifique attaquante a mérité sa place parmi les heureuses élues. Deux de ses coéquipières, Annabel Fournier et Anne-Sophie Houle, avaient aussi obtenu l'invitation au camp de sélection mais n'ont finalement pas été retenues dans l'alignement final.
«Nos trois représentantes ont très bien performé au tournoi», a mentionné Carl Fournier, responsable du hockey pee-wee féminin dans la région et entraîneur-adjoint chez les Rafales.
Pour Leroux, l'annonce aurait difficilement pu venir à un meilleur moment, quelques jours avant Noël. Un véritable cadeau tombé du ciel!
«Quand j'avais vu mes coéquipières être choisies l'an passé, je m'étais fixé comme objectif de participer au tournoi à mon tour cette année. J'étais très contente quand j'ai reçu ma confirmation dans l'équipe», raconte l'ailier gauche qui totalise 23 points, dont 12 buts en 15 matchs avec les Rafales cette saison.
«C'est une joueuse qui possède une explosion impressionnante avec la rondelle, de la vitesse et un très beau sens du jeu», a pour sa part vanté Carl Fournier.
En 2016, l'équipe du Québec avait subi trois défaites en autant de matchs dans la catégorie AA, étant limitée à un seul but. Cette fois, les meilleures joueuses pee-wee de la province croiseront le fer avec les formations de la classe International B. Leur premier rendez-vous est fixé le 9 février face aux Harfangs de Beauport, au Centre Vidéotron.
Excitée à l'idée de jouer dans un amphithéâtre de cette envergure, la jeune attaquante peine à croire qu'elle aura la chance de côtoyer Caroline Ouellette et ses adjointes Catherine Ward et Kim St-Pierre, également médaillées d'or olympique.
«Ça va être pas mal le fun! Les entraîneures ont dit que les filles n'allaient pas toutes avoir le même temps de jeu pendant le tournoi. Moi, j'espère juste pouvoir faire une présence à chaque match et je serai contente», mentionne celle qui a savouré la Coupe Dodge au printemps dernier avec les Rafales pee-wee AA.
En plus de quelques formations de la Belle Province, des Maritimes et de l'Alberta, on retrouvera des équipes des États-Unis, du Japon, de l'Autriche, de la République tchèque et de la Finlande dans la classe International B.
Deux équipes mauriciennes en action
Outre Juliette Leroux avec Équipe Québec féminin, deux autres formations de la région seront en action dans la Vieille Capitale.
Dans la classe AA-Élites, les Estacades de la Mauricie porteront les couleurs des Cataractes de Shawinigan tandis que les Sieurs de Mauricie-Ouest, meilleure formation dans la province dans le réseau pee-wee BB - avec un dossier de 20-1-1 -, seront en lice dans la catégorie International C.