Le talent local Mathias Roy (droite) s’est avoué vaincu devant Emiliano Jorquera (gauche) par un score de 4-6, 6-2 et 6-0 lors du premier tournoi provincial de tennis présenté en région, cet été.
Le talent local Mathias Roy (droite) s’est avoué vaincu devant Emiliano Jorquera (gauche) par un score de 4-6, 6-2 et 6-0 lors du premier tournoi provincial de tennis présenté en région, cet été.

Une première compétition provinciale qui a fait du bien

TROIS-RIVIÈRES — Cette fin de semaine marquait le premier événement provincial de tennis présenté en région depuis le déconfinement du sport. Pour l’occasion, un total de 43 athlètes de 18 ans et moins provenant des quatre coins du Québec participaient au tournoi, présenté au parc Martin-Bergeron.

«On est heureux d’avoir organisé et accueilli un des premiers tournois proposés par Tennis Québec, cet été. Ça a été magnifique. Ce fut super dans les circonstances», s’est exclamé le président de l’Association de tennis de Trois-Rivières (ATTR), Jocelyn Landry.

Le tournoi prévoyait initialement des duels étalés sur une période de quatre jours, soit du 25 au 28 juillet. Finalement, ce dernier s’est déroulé à un rythme effréné à raison de deux jours, samedi et dimanche dernier.

«Il n’y a pas eu d’anicroche, on était prêt à différents scénarios et tous les matchs se sont disputés sur deux jours. Nous avons été chanceux, considérant la pluie qui s’est abattue lundi», a-t-il ajouté.

«La cerise sur le sundae»

Comble de bonheur pour les amateurs de tennis, puisqu’un talent local disputait les grands honneurs dans ce qui se voulait la finale chez les garçons de 18 ans et moins. Mathias Roy a tenté de se faire justice face à Emiliano Jorquera, mais en vain. Provenant de Montréal, Jorquera s’est emparé du titre par un score de 4-6, 6-2 et 6-0.

Des installations appréciées et reconnues

Le retour à la compétition s’est produit sur les huit terrains de terre battue du parc Martin-Bergeron, au grand plaisir des athlètes.

«La plupart de participants ont dit apprécier hautement les installations de tennis au parc. La qualité des terrains est particulièrement reconnue et ainsi, plusieurs le considèrent comme l’un des plus beaux sites de tennis au Québec», toujours selon Jocelyn Landry.

Respect des consignes sanitaires

COVID-19 oblige, les joueurs compétitionnaient avec leurs propres balles. La distanciation sociale entre la quarantaine de spectateurs qui s’alternaient continuellement était également de mise. Une équipe attitrée au nettoyage et aux consignes sanitaires s’assurait que tout se déroule dans les règles de l’art.

«En moyenne, environ une quarantaine de spectateurs étaient aux abords des terrains continuellement. On n’a pas fait un gros spectacle, on n’a pas énormément publicisé l’événement afin de respecter la distanciation sociale. On aurait aimé ça accueillir 300 personnes, mais en raison des circonstances, c’était préférable de rester dans la sobriété», a-t-il renchéri.

Quant à la présentation d’éventuels tournois cet été en région, la patience est de mise.

«Ça risque d’être profil bas en ce qui a trait aux tournois. On garde l’œil ouvert, mais ça pourrait avoir été le seul tournoi tenu en région cet été.»