Les quatre représentants du club de BMX de La Tuque aux Mondiaux de Rock Hill sont Malik, Thessalie et Alyzée Bruneau, de même que Frédéric Charland.

Une place de choix pour la Mauricie

Le Championnat mondial de BMX est organisé en Amérique du Nord pour la première fois en plus de 15 ans et, pour l'occasion, il ne manquera pas d'athlètes du Québec lors de cette importante compétition, à Rock Hill en Caroline du Sud.
Laurence Bellemare
La Fédération québécoise des sports cyclistes déléguera 73 pilotes. De ce nombre, 13 sont associés à un club de la Mauricie. Une belle fierté pour les acteurs impliqués, leurs parents et toutes les personnes associées à ces organisations.
«C'est une bonne moyenne», ne peut que constater le président du club BMX Pointe-du-Lac, Mathieu Senneville, qui sera du voyage comme accompagnateur avec sept cyclistes du club, dont son fils Derek, 7 ans.
Les autres représentants sont Marianne et Alexandre Roy, Joey Bond-Déry, Thomas Jodoin, Édouard Lachance et Laurence Bellemare.
Un peu plus au nord, le club BMX de La Tuque n'a pas à rougir puisque quatre de ses porte-couleurs ont mérité un billet pour Rock Hill. Trois des quatre cyclistes sont associés à la famille Bruneau, avantageusement connue dans la région pour ses exploits en BMX. Il s'agit d'Alyzée, Thessalie et Malik. Frédéric Charland complète la délégation de la Haute-Mauricie.
À Shawinigan, le club formé dans la foulée des Jeux du Québec de 2012 peut déjà se targuer de produire des athlètes de talent. Chez les Veillette, le BMX est d'ailleurs une passion familiale puisque Megan sera aux côtés de son père, Dominic, aux Mondiaux.
Des passionnés
Le BMX est un sport cycliste spectaculaire que l'on associe souvent aux casse-cous. Il s'agit en effet d'un sport extrême qui gagne en popularité au Québec, même s'il est impossible de le pratiquer à l'année en raison du climat.
Plusieurs pays de l'Amérique du Sud ont érigé des centres d'entraînement, tout comme l'Australie et certains pays de l'Europe. Aussi bien dire que les Québécois ne rivalisent pas à forces égales. «C'est une expérience unique que certains vivront en famille, indique le coordonnateur technique du secteur BMX à la FQSC, Sylvain Beaudoin. Puisque le championnat est présenté près de chez nous, un projet a été lancé il y a deux ans afin de permettre à un maximum de nos athlètes d'y aller. C'était une chance qu'il fallait saisir.»
La Mauricie compte d'ailleurs en ses rangs deux championnes du Québec en ce moment: Laurence Bellemare (8 ans) et Alyzée Bruneau (17-24 ans).
La petite Laurence, qui normalement roule avec sept ou huit autres cyclistes de sa catégorie dans la province, se retrouvera au sein d'un groupe de plus de 40 participantes à Rock Hill, où on attend une vague de chaleur dans les jours à venir. Le Championnat mondial commence mardi.
«Une fin de semaine sur deux est consacrée aux compétitions de BMX, mais celle de Rock Hill sera particulière», convient Nancy Héon, la maman de Laurence. «Elle pratique le BMX depuis trois ans. C'est en voyant son frère lors d'une pratique qu'elle a demandé de le suivre. Elle n'a jamais lâché depuis!»
Laurence sera l'une des 3000 personnes à prendre la piste de Rock Hill d'assaut.