François Pratte livrera un combat de six rounds au Mexicain Oscar Mata, le 13 octobre au Casino de Montréal.

Une marche à la fois pour Pratte

TROIS-RIVIÈRES – Pour son premier test en tant que membre officiel de l’écurie Eye of the Tiger Management, le boxeur trifluvien François Pratte devra (7-0) en découdre avec le Mexicain Oscar Mata (7-3-1, 2 K.-O.), 13 octobre prochain au Casino de Montréal.

Le Prattyboy ne manque certainement pas de motivation pour ce duel. Après tout, il compte prouver à Camille Estephan qu’il a eu raison de lui offrir un contrat de cinq combats répartis sur 18 mois.

«Je suis toujours motivé pour un combat, mais cette fois c’est une autre forme de motivation. Je sais qu’Eye of the Tiger est derrière moi et qu’ils peuvent m’amener où je veux me rendre dans la boxe. Avec mon contrat en poche, je peux aller jusqu’aux plus hauts sommets», indique le protégé de Jimmy Boisvert qui peaufinera sa préparation en compagnie de Kaemy Savoie, un autre produit du club Performance repêché par Camille Estephan.

Au départ, le clan Pratte avait ciblé le vétéran Fernando Vargas pour cette sortie entre les câbles, un mexicain qui s’est battu pour des ceintures lors de ses deux derniers combats. Cependant, Vargas exigeait un combat de 10 rounds tandis que Pratte n’avait que 6 rounds à offrir sur cette carte dont la finale mettra en vedette Erik Bazinyan et Francy Ntetu.

«On aurait aimé Vargas, car il était mieux classé. Mais il n’y avait pas de place pour plus de 6 rounds sur ce gala», explique le pugiliste de 28 ans. «Après ce combat, ça va monter à 8 rounds. Et je vais aller faire des 10 rounds plus vite qu’on pense. Il reste que ça sera seulement mon troisième combat de 6 rounds alors ça demeure un cheminement normal.»

Ceci dit, Pratte n’a pas l’intention de prendre Mata à la légère. Il s’agira d’ailleurs d’un premier test pour Mata en dehors de son Mexique natal. «Il était haut sur notre liste d’adversaires potentiels. Il est près du top 200 au monde. Je m’attends à un gars athlétique qui va vendre chèrement sa peau.»

En plus de Pratte, Bazinyan et Ntetu, le gala mettra aussi en vedette Mathieu Germain, Ghislain Maduma et Kim Clavel, entre autres.