George Arnold

Une légende s'est éteinte

CHRONIQUE / GEORGE ARNOLD, qui s'est éteint dans la nuit de samedi à dimanche, a marqué l'histoire du golf dans la région.
Après avoir fait ses premières armes comme professionnel enseignant aux clubs Islesmere et Les Dunes de Sorel, il s'est amené au club Ki-8-Eb où il a campé le rôle de professionnel de 1962 à 1997.
Celui qui a donné 35 années de sa vie au club Ki-8-Eb a été un ambassadeur hors du commun pour le club trifluvien. Il a tracé la voie à plusieurs. 
Un fondateur du Pro-Am InterVal
Il a toujours été aux premières loges pour promouvoir des événements marquants du club, soit le Championnat junior en 1968, le 50e anniversaire de fondation du parcours trifluvien en 1973, le Championnat canadien des golfeurs seniors professionnels en 1989 ainsi que plusieurs tournois de l'AGP du Québec et des championnats amateurs du Québec.
En 1988, il a été l'un des fondateurs du prestigieux Pro-Am de la Fondation InterVal alors qu'il invitait ses confrères professionnels québécois à participer au tournoi pour recueillir des fonds au profit de la Fondation InterVal.
Encore la saison dernière, on le retrouvait comme bénévole lors de la 29e édition. Cette fondation lui tenait vraiment à coeur. La 30e édition devrait lui être dédiée, je crois!
Maître professionnel
Après son passage au Ki-8-Eb, il a obtenu ses lettres de noblesse comme maître professionnel pour ensuite faire un détour vers le prestigieux parcours Glen Abbey en tant que professionnel enseignant. Finalement, il a lancé son académie de golf au club Le Marthelinois où il en était à son dernier tour de piste.
Le natif de Fredericton, Nouveau-Brunswick, a aussi fait sa marque dans le monde du baseball et du hockey. Il a même flirté avec l'organisation des Blackhawks de Chicago. 
L'empreinte de GEORGE ARNOLD sera reconnue à jamais pour sa grande amabilité avec les gens et son professionnalisme. 
Quelques témoignages
GILLES BOURASSA, un confrère de la première heure: «Les golfeurs de la Mauricie viennent de perdre un homme de grande valeur qui avait comme passion d'enseigner le golf. Probablement, un des seuls «maîtres professionnels» du Québec que je connaisse, Georges Arnold avait comme but de promouvoir le golf en faisant profiter les golfeurs de sa vaste expérience. Sa bonne humeur, son grand intérêt pour le golf et son attitude dynamique nous manqueront à tous.»
*****
CLÉMENT LADOUCEUR des clubs Métabéroutin, Du Moulin et Sainte-Flore : «Monsieur Arnold a été mon mentor. À 12 ans, j'ai été son caddie pendant quatre ans au club Les Dunes de Sorel. J'étais à ses côtés lors de tournois de pros à Joliette, Saint-Hyacinthe et Toronto. Lors de son arrivée au Ki-8-Eb, je suis devenu son adjoint pendant trois saisons. Sa marque de commerce: être un très bon enseignant. Toujours disponible, il a été un grand bâtisseur pour le golf en Mauricie.»
*****
MICHEL COMEAU du golf Les Rivières: «Je considère George comme mon deuxième père. Il m'a inculqué les rudiments du métier. J'ai travaillé pendant 31 ans sous sa direction au Ki-8-Eb. Je lui dois beaucoup. Là où je suis rendu aujourd'hui, c'est un peu beaucoup grâce à lui. Comme individu, il avait toujours un bon mot pour son entourage. C'était également un bon vivant.»
*****
BOB SICARD, adjoint professionnel au club Ki-8-Eb: «George m'a tout appris dans le golf. Je n'ai que de bons mots pour mon ancien patron que j'ai côtoyé pendant 24 ans au club comme caddie, préposé aux bâtons et adjoint professionnel. Nous avons toujours eu des liens tissés serré et il était très proche de ma famille. C'était un type très avenant.»
*****
LUC BOISVERT, professionnel au Ki-8-Eb: «Monsieur Arnold était un passionné de l'enseignement. Dans ses mots, il avait une façon unique de dire les choses. On les utilise aujourd'hui dans nos cours de golf. Un Monsieur avec un grand M.»
*****
JOHN FRÉCHETTE, un de ses grands amis et partenaires de jeu: «George a été un grand frère. J'ai noué une grande amitié avec lui depuis les années 60. Dévoué et dédié à la cause, il n'avait pas son pareil pour évaluer un talent de golfeur. Il était toujours prêt à donner de sa personne. Sa fidélité et sa franchise ont été ses plus grandes qualités.»
*****
ROBERT MARTIN, ex-journaliste du Nouvelliste et caddie attitré du disparu: «Pour George, le golf et l'enseignement du golf étaient une passion. La première fois que je l'ai rencontré, c'était en 1963 alors que je suis devenu cadet au Ki-8-Eb. Quelques années plus tard, je suis devenu son cadet attitré. Il n'était pas le plus long cogneur, mais il frappait toujours dans l'allée. Je n'ai jamais eu à chercher l'une de ses balles, tellement ses coups étaient toujours frappés en ligne droite.»
*****
FRED HALEY, un ami de longue date: «Je garderai toujours un bon souvenir de George avec lequel il faisait bon échanger. Un vrai de vrai nous quitte.»
De gauche à droite : Joe Basaraba, Grahan DeLaet et André Bouvet-Morrissette.
En vitesse
Bouvet-Morrissette défie un pro de la PGA 
Le long cogneur ANDRÉ BOUVET-MORRISSETTE du club Godefroy a défié GRAHAM DELAET, un pro de la PGA, sur le parcours du club Banbury, près de Boise en Idaho.
Dans le cadre d'un match-play, le grand duel mettait aux prises le duo Morrissette et son grand ami KODY RATHE versus le tandem JOE BASARABA (un coéquipier de Bouvet-Morrissette chez les Steelheads de l'Idaho dans l'ECHL) et GRAHAM DELAET. Ces derniers ont remporté la mise grâce à un aigle réussi par le pro de la PGA au trou no 18.
«Sans surprise, Graham a été le plus long cogneur avec des bombes à plus de 300 verges avec la régularité de l'horloge. C'est un grand amateur de hockey et partisan des Flames de Calgary», de confier Bouvet-Morrissette.
*****
Côté hockey, Bouvet-Morrissette et sa bande des Steelheads de l'Idaho ont bien figuré en saison régulière avec un cumul de 43 victoires pour ainsi terminer la campagne en sixième position sur 27 équipes.
Au premier tour éliminatoire, ils ont frappé une machine de hockey, soit les Eagles du Colorado, qui ont raflé les honneurs en cinq matchs, dont deux en prolongation. ANDRÉ BOUVET-MORRISSETTE se dit satisfait de la campagne 2016-2017 dans l'ECHL.
*****
Desrochers fera-t-il un retour au hockey senior?
Les astres seraient bien alignés pour que KEVIN DESROCHERS effectue un retour au hockey senior. Si je me fie à mes taupes, il serait courtisé pour cumuler le double mandat de directeur général et entraîneur d'une franchise dans le nouveau circuit senior.