Les Estacades en ont eu plein les bras avec les Lions, vendredi, dans le premier match de la série.

Une leçon d’entrée de jeu pour les Estacades

TROIS-RIVIÈRES — L’opposition s’annonçait beaucoup plus féroce qu’au premier tour et les Estacades n’ont pas tardé à le constater, vendredi soir au Complexe sportif Alphonse-Desjardins, alors qu’ils ont été blanchis 4-0 par les Lions de Lac St-Louis dans le premier match de leur série quart de finale de la Ligue de hockey midget AAA.

«On a eu une dure soirée. Après 10 bonnes premières minutes, on s’est fait déclasser pendant les 50 dernières. On va devoir se regarder dans le miroir», a lancé l’entraîneur Frédéric Lavoie, dont l’équipe a été dominée 40-26 au chapitre des tirs au but.

Même s’ils ont dû se défendre pendant une bonne partie du match, les Trifluviens étaient toujours dans le coup après 40 minutes de jeu, tirant de l’arrière seulement par un but, gracieuseté de Christopher Duchesne. Cependant, une pénalité majeure décernée au capitaine des locaux Tommy Luneau en fin de deuxième période en raison d’un double-échec au visage d’un rival se sera avérée coûteuse. Dès la reprise des hostilités, les Lions ont profité de leur attaque massive pour doubler leur avance depuis le bâton d’Émile Plante.

Dovar Tinling a porté un dur coup aux Estacades en marquant à mi-chemin du dernier engagement avant que James Malatesta ne vienne mettre fin au match dans une cage déserte.

«On a perdu beaucoup de batailles à un contre un. On arrivait en deuxième sur les rondelles libres. Et c’est certain que la pénalité de cinq minutes ne nous a pas donné beaucoup de chance de revenir dans le match», a analysé Lavoie.

Après cette performance décevante, l’entraîneur des Estcades va s’assurer que tout le monde retiendra la leçon servie par les Lions.

«Il faut que tu oublies rapidement en séries. On ne doit pas chercher des excuses. Peu importe quel a été le pointage, on doit se concentrer sur le prochain match.»

Les deux équipes disputeront le deuxième match de cette série trois de cinq dimanche (13 h) au CSAD.