La formation féminine de basketball a complété la récolte mauricienne avec une médaille d’argent.

Une fin en point d’exclamation!

Trois-Rivières — La formation féminine de basketball de la Mauricie a bouclé la récolte de médailles des athlètes en bleu et orange de la 53e Finale des Jeux du Québec avec un point d’exclamation, samedi à Thetford, en grimpant sur la deuxième marche du podium. Cette toute première participation de l’histoire des Jeux à la finale de cette discipline a du même coup offert une 21e médaille aux athlètes mauriciens.

Transportées jusqu’au match de la médaille d’or grâce à trois victoires de suite, les Mauriciennes ont cependant baissé pavillon 59-44 devant leurs rivales de la Capitale-Nationale lors du match ultime.

Même si la récolte s’avère bien loin des 68 médailles amassées en 2016, à Montréal, la chef de mission Anabel Plamondon traçait un bilan positif. «On est très satisfait. On avait ciblé les attentes entre 20 et 25 médailles et on en a amassé 21. On a eu droit à de belles surprises, notamment au basketball féminin où l’équipe a réussi une performance historique. Aussi, en soccer où les filles se sont battues pour le bronze alors que ce n’était pas du tout dans les prévisions», mentionne-t-elle, vantant au passage le boulot abattu par les entraîneurs.

La chef de mission rappelle que quelques facteurs importants sont à considérer dans les comparaisons. À titre d’exemple, le canoë-kayak, qui était une discipline phare de la Mauricie, a été retiré du programme de compétitions. Quant à l’athlétisme, une autre vache à lait mauricienne, les catégories Olympiques spéciaux (OSQ) et cadets ne sont plus à l’affiche désormais.

Triple médaillé d’or en cyclisme sur route, Mathias Guillemette a eu l’honneur de porter le drapeau lors des cérémonies de clôture.

«On allait toujours chercher une dizaine de médailles en canoë-kayak. Et l’athlétisme nous apportait d’habitude une trentaine.»

Un porte-drapeau en or
Triple médaillé d’or en cyclisme sur route, Mathias Guillemette a eu l’honneur de porter le drapeau de la Mauricie lors des cérémonies de clôture de cette 53e Finale des Jeux du Québec. Le cycliste trifluvien a dominé les épreuves de contre-la-montre, course sur route et critérium. Il est ainsi devenu le deuxième athlète de la région à s’offrir un triplé doré à Thetford. Lors du premier bloc de compétition, Éliott Héroux, porte-drapeau des cérémonies d’ouverture, avait également obtenu trois victoires en athlétisme lors des épreuves de 800 m, 1500 m et 2000 m steeple chase.

Record à la piscine
À ces brillantes performances individuelles, il faut aussi ajouter le brio d’Étienne Courchesne à la piscine qui a récolté deux médailles d’or et une d’argent en plus de réaliser un nouveau record des Jeux du Québec au 400 m libre.

Direction Québec!
Les yeux se tourneront maintenant vers la ville de Québec pour la 54e Finale des Jeux du Québec qui sera présentée à l’hiver 2019.

Quant aux prochains Jeux du Québec d’été, ils se tiendront à Laval en 2020, à l’occasion de la 55e édition.