Luc Arseneault souhaite rassembler les cyclistes afin de développer la culture du vélo en milieu rural. À ce chapitre, le Défi vélo contre-la-montre de la Route des Lacs, tenu pour la première fois l'automne dernier, avait connu un bon succès.

Une fête du vélo rural à Saint-Élie

Luc Arseneault a des projets plein la tête. Instigateur du Défi vélo contre-la-montre de la Route des Lacs et de la Montée infernale de Belgoville, voilà que le passionné des sports cyclistes récidive en organisant le Festival du vélo rural, du 5 au 7 septembre à Saint-Élie-de-Caxton.
«Une programmation unique dans un décor enchanteur qui rassemblera les mordus de vélo de partout au Québec.» C'est ainsi que l'organisateur a présenté son projet sur la page Facebook du groupe Les amis des Cycliques de Trois-Rivières.
Au menu, des activités qui sauront rallier petits et grands: épreuves de contre-la-montre, courts métrages originaux et en français sur la discipline, spectacles et une randonnée de 200 km à travers les plus belles routes de ce coin de la Mauricie, le tout breveté par les Randonneurs mondiaux.
«On souhaite rassembler les cyclistes afin de développer la culture du vélo en milieu rural», explique le grand manitou, dont l'événement apparaît sur la liste de la Série des défis cyclosportifs du Québec. «La région de Maskinongé demeure un paradis inconnu pour bon nombre d'adeptes. Pourtant, il n'y a pas beaucoup de trafic et les routes asphaltées sont en excellente condition. C'est un endroit à mettre en valeur.»
L'idée de créer un festival s'échelonnant sur plus d'une journée a germé il y a déjà plusieurs mois. À la suite du succès du Défi de la Route des Lacs, Arseneault a décidé d'emboîter le pas. Son contre-la-montre se retrouvera désormais au sein d'un horaire bien garni. Le vendredi soir, des cinéastes amateurs et professionnels proposeront aux participants une série de courts métrages avec le vélo en vedette.
Déjà six propositions ont été retenues jusqu'à maintenant, mais on s'attend à ce qu'une dizaine de cinéastes répondent présents. «L'occasion sera belle pour tous les cyclistes de célébrer la fin de leur saison. Les activités culturelles seront ouvertes à tous, mais pour ce qui est des compétitions, nous sommes dans l'obligation de restreindre le nombre de participants.»
Ainsi, Luc Arseneault et ses bénévoles aimeraient attirer un maximum de 150 personnes pour l'épreuve du contre-la-montre, qui consistera en un tracé de 10 km entre Saint-Élie etSaint-Mathieu-du-Parc. Le contre-la-montre Gentlemen, au retour, suggérera un parcours un peu plus ardu et se fera en équipe de deux, à l'instar de la première édition en 2013.
En ce qui a trait au 200 km, une cinquantaine d'individus sont attendus. «Nous créons cette course en partenariat avec le Club vélo randonneurs de Montréal. Il s'agit d'une route exigeante, qui passera entre autres dans le parc national de la Mauricie, à Sainte-Angèle-de-Prémont, à Shawinigan ainsi que dans la vallée du Saint-Laurent. Les Randonneurs ont adoré ce qu'ils ont vu!»
De plus, Arseneault invitera les cyclistes de l'extérieur à visiter le parc national, à deux semaines du Défi Vélo-Mag. «La journée du dimanche sera consacrée à cela, si les gens veulent demeurer dans la région pour tout le week-end. Nous aurons une liste de tracés pour eux, question qu'ils peaufinent leur préparation!»
Tous les détails sont disponibles au www.festivalduvelorural.com.