Jonathan Drouin a volé la vedette dans la victoire du Canadien contre l'Avalanche.

Une étincelle

On s’attendait à un spectacle signé Nathan MacKinnon mardi soir. Probablement le joueur le plus incisif sur la planète depuis un mois, il débarquait dans la grosse cabine téléphonique à la tête d’une armée qui venait de remporter ses 10 dernières guerres.

Or c’est son vieux compagnon d’armes qui lui a volé la vedette. Jonathan Drouin a profité de son face à face avec son ancien coéquipier chez les Mooseheads d’Halifax pour signer sa première soirée de trois points dans l’uniforme tricolore. Drouin en a joué plusieurs matchs du genre depuis le début de la saison mais ses coéquipiers ont rarement été inspirés en même temps que lui. Mardi, Alex Galchenyuk avait lui aussi de la magie dans ses bâtons. Résultat, les deux jeunes vedettes ont conduit le Canadien à un étonnant gain sur l’Avalanche.

C’est peut-être justement ce genre d’étincelle dont avait besoin Drouin pour prendre son rythme de croisière. Pas évident pour lui, gérer toute cette pression et apprendre le métier de centre. Il semblait mêlé comme une poignée de clous pas plus tard que la semaine dernière. Mais un gars aussi doué, quand il retrouve sa confiance, peut faire virer le vent en peu de temps. Regardez MacKinnon, ses dernières campagnes n’avaient pas été à la hauteur des attentes. Cette année, il a l’air d’un empereur.

Mardi par contre, Tomas Plekanec a encore fait du bon boulot pour neutraliser les meilleurs attaquants ennemis. Ça fait quelques gros canons dernièrement qu’il fait suer. Voilà une bonne nouvelle pour Marc Bergevin, dont le job est justement de faire monter les enchères autour de son vétéran joueur de centre, libre comme l’air le 1er juillet. Paraît d’ailleurs qu’il y avait plus de dépisteurs professionnels qu’à l’habitude au Centre Bell pour ce duel Canadien-Avalanche.

Quelques lignes en terminant sur Samuel Girard. Il a joué avec aplomb. Son club s’incline 4-2, et la recrue de 19 ans termine la soirée à +1. Avec plus de 17 minutes de jeu, ses centaines de fans n’ont pas été déçus. Mais en toute honnêteté, je croyais qu’il allait mettre un peu plus de moutarde. Tsé, une ou deux pirouettes…Ce sera vraisemblablement pour la prochaine fois!