Les profits de la clinique de natation avec le champion Ironman Andy Potts seront versés à l’école primaire Val-Marie. Sur la photo: Monia Deschênes, enseignante en éducation physique, Christian Jacques, directeur des services pédagogiques, Yannick Gentes, instigateur de l’événement et Jean-François Caron, enseignant en éducation physique.

Une clinique de natation avec un champion Ironman!

Trois-Rivières — Un des plus grands noms du triathlon longue distance, l’Américain Andy Potts, sera de passage dans la région le 26 janvier prochain pour donner une clinique de natation dont les profits seront versés à l’équipe qui représentera la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) lors du prochain Grand défi Pierre Lavoie.

Les quelque 40 privilégiés qui réussiront à s’inscrire à l’activité – la période d’inscription s’est mise officiellement en branle vendredi via la page Facebook de l’instigateur Yannick Gentes – pourront bénéficier des conseils et des enseignements d’un des meilleurs nageurs parmi les triathlètes professionnels qui compétitionnent sur le circuit international. La clinique, qui durera environ trois heures, sera composée d’une période d’enseignement théorique de 45 minutes, d’un entraînement en piscine d’un peu plus d’une heure ainsi que d’une séance de photos et d’autographes. Le coût a été fixé à 50 $ par l’organisateur.

L’activité qui aura lieu au Collège Shawinigan a été rendue possible grâce à M. Gentes, membre de l’équipe de la FÉÉPEQ au Grand défi Pierre Lavoie, ainsi qu’à Gilles Cantin et Marc-André Perron, deux hommes bien connus dans l’industrie du cyclisme au Québec et représentants de la marque Ceepo, un des commanditaires de Potts. L’athlète de 42 ans qui a pris part aux Jeux olympiques en 2004 avant de remporter de nombreuses courses Ironman et Ironman 70.3 et cumuler les top-10 au Championnat du monde d’Ironman à Hawaï, dont une quatrième place en 2014, profitera de son passage en sol shawiniganais pour également prendre part à un 5 à 7 au Fit Studio, une boutique du secteur Grand-Mère spécialisée en cyclisme.

«Comme il était prévu qu’il passe dans la région, je l’ai approché par l’entremise de Gilles et Marc-André. Quand il a su que c’était pour une cause comme le Grand défi Pierre Lavoie, il a tout de suite accepté», raconte Yannick Gentes, lui même triathlète à ses heures et enseignant en éducation physique au Collège Shawinigan.

L’argent amassé grâce à l’activité sera versé à l’école primaire Val-Marie, l’institution que M. Gentes a décidée de parrainer dans le cadre de sa participation au Grand défi Pierre Lavoie.