Louis-Philippe Dumoulin n’entendait pas à rire après la course de Saint-Eustache. Il ne veut pas que le scénario se répète au New Hampshire.

Une cible dans le dos

Trois-Rivières — Louis-Philippe Dumoulin n’a pas digéré la conclusion de la dernière course de NASCAR Canada, tenue à l’Autodrome Saint-Eustache.

Troisième avec moins de cinq tours à faire, le pilote de la voiture #47 a reçu un coup de pare-choc de Kevin Lacroix, posté en quatrième place. Il a perdu le contrôle et Alex Tagliani a, selon lui, complété le travail en le frappant, avant de se retrouver en deuxième position derrière l’éventuel vainqueur Marc-Antoine Camirand.

Dumoulin, lui, a dû se contenter du dixième échelon. L’écart entre lui et Tagliani au championnat s’est encore rétréci: il ne mise plus que sur une courte avance de cinq points, avec deux courses à faire, dont la prochaine sur le circuit du New Hampshire Moto Speedway, samedi aux États-Unis.

«Je m’attendais à ce que NASCAR réagisse, mais je n’ai pas le contrôle là-dessus», partage Dumoulin, qui était en route pour Loudon au moment de l’entretien avec Le Nouvelliste. «J’ai rencontré les officiels après la course, je leur ai expliqué mon point de vue. À Saint-Eustache, je n’ai planté personne, j’étais troisième et je méritais cette place. J’ai perdu neuf points à cause des contacts en fin de course. Ça fait une énorme différence en fin de compte. Je vais le répéter aux officiels de la série en fin de semaine: il n’y a rien de plus facile en course automobile que de sortir quelqu’un.»

Qu’à cela ne tienne, Dumoulin n’est pas dans une position pour répliquer à ses adversaires. Pas avec un titre à confirmer... et qui est encore loin d’être gagné. «On joue toutes nos cartes sur la table avec deux épreuves à écouler au calendrier. La piste à Loudon est un ovale plat et rapide, ce sera un gros défi.»

La liste provisoire indique que 16 pilotes, dont Jean-François Dumoulin et Marc-Antoine Camirand, sont inscrits pour la première manche américaine de l’histoire de la série NASCAR Pinty’s. Les qualifications auront lieu vendredi et la course, samedi midi. Les séries américaines K&N Pro et Whelen Modified Tour seront aussi en action ce week-end sur le site des compétitions. La dernière épreuve de la saison 2018 est prévue la fin de semaine suivante, à Hamilton en Ontario.

Depuis 12 ans, trois titres ont été remportés avec un écart de quatre points ou moins entre le premier et le deuxième. La lutte sans merci entre Dumoulin et Tagliani pourrait s’ajouter à cette statistique.