Tammara Thibeault effectuera sa prochaine sortie entre les câbles dans son patelin, à Shawinigan.

Une belle vitrine pour Thibeault

Trois-Rivières — Comme promis, les Cataractes et Eye of the Tiger Management ont fait de la place à la relève lors du gala de boxe du 15 juin à Shawinigan. En plus de la finale assurée par Simon Kean et Dillon Carman et des huit autres combats à l’affiche, les amateurs de boxe auront droit à quatre duels chez les amateurs en début de soirée.

Et c’est avec un grand plaisir que les promoteurs ont confié la finale de ce volet à la Shawiniganaise Tammara Thibeault, en quête d’une place pour les prochains Jeux olympiques de Tokyo. La jeune femme est en préparation pour les Jeux panaméricains qui vont se tenir cet été au Pérou. Viendront ensuite les championnats du monde, où elle tentera une première fois de se qualifier pour les Jeux. Mais avant tout ça, un rendez-vous bien spécial l’attend chez elle, au Centre Gervais Auto. «Je suis excité. Ça doit faire trois ou quatre ans que je ne me suis pas battue à Shawinigan. Ça va être l’fun de pouvoir le faire à nouveau devant mes parents et mes amis. Notre région aime la boxe, il devrait y avoir toute une ambiance le 15 juin. Je suis très heureuse qu’on ait pensé à moi, et de pouvoir apporter une petite touche féminine au gala.»

Les promoteurs n’ont pas fait de cadeau à la jeune femme, sa rivale sera nulle autre que Mary Spencer, qui a représenté le Canada aux Olympiques en 2012. «C’est vrai que c’est un bon défi. On se connaît bien. On a mis les gants ensemble quelques fois. Mais, ce sera notre premier combat. On me dit qu’elle tente actuellement un retour à la compétition. Ça devrait donner un bon spectacle.»

Basée à Montréal pour s’entraîner avec l’équipe nationale, Thibeault revient souvent à Shawinigan les fins de semaine. Ses présences devraient toutefois s’espacer un peu au cours des prochains mois, puisque de gros tournois l’attendent. Il y aura les Panaméricains, bien entendu, mais la championne canadienne des 75 kilos a surtout hâte de se retrouver au Mondial en Russie en octobre. «Ce sera ma première de deux chances pour me qualifier pour les Jeux. Je devrai finir parmi les quatre premières pour obtenir mon billet. Il devrait y avoir environ une quarantaine de filles dans ma catégorie. Présentement, je suis classée quatrième au monde, alors je n’ai qu’à garder ma place pour régler la question. Mais bon, pas obligée de m’en tenir à ça non plus: je ne dirais pas non à un titre de championne du monde», sourit celle qui a vaincu la fille classée au troisième échelon il y a quelques semaines. «La confiance est là. Je travaille fort. Je suis chanceuse, je fais ce que j’aime. Et j’ai pris beaucoup d’expérience ces dernières années avec tous ces tournois. Je vais montrer tout ça aux gens de mon coin le 15 juin!»

Président des Cataractes, Roger Lavergne disait avoir bien hâte de la voir à l’oeuvre. «Ça fait un bout de temps que j’en entends parler, c’est l’fun d’avoir pu réussir à l’intégrer au gala. Vu son calibre international, ce n’est vraiment pas évident de lui trouver une rivale! En Mary Spencer, on a trouvé la bonne candidate. Ça fait partie de notre mission d’aider nos jeunes à monter les marches et cette présence de Tammara cadre pile là-dedans.»

Sous-carte bientôt dévoilée

Par ailleurs, les promoteurs s’activent cette semaine afin de finaliser leur sous-carte, qu’ils veulent dévoiler en point de presse la semaine prochaine, afin de relancer la vente de billets. Présentement, quelque 2000 billets ont trouvé preneur mais Lavergne et Camille Estephan visent près du double. La portion spectacle du tailgate a été confiée au populaire chansonnier Éric Masson.

«On prépare encore une fois une grosse fête. Les gens ont été derrière nous dans le passé et ils n’ont pas été déçus. On va à nouveau livrer un produit de très grande qualité, en plus de renforcir notre position de château-fort pour Simon», conclut Lavergne.