Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Dans la victoire des Leafs, Joe Thornton a amassé une passe, sa 1100e en carrière.
Dans la victoire des Leafs, Joe Thornton a amassé une passe, sa 1100e en carrière.

Une autre performance inquiétante du Canadien

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
MONTRÉAL — Vrai que le Canadien affrontait meilleur que lui, que l’équipe était privée de bons éléments et que la situation que vit Jonathan Drouin, qu’on le veuille ou non, affecte certainement le moral des troupes. Mais les joueurs de Dominique Ducharme ont offert une autre performance inquiétante à l’approche des séries éliminatoires mercredi soir au Centre Bell.

Le Canadien s’est incliné 4-1 face aux Maple Leafs de Toronto, équipe qu’il risque fort d’affronter au premier tour. Par contre, si le Tricolore s’était mis dans la tête de ne rien montrer au club de Sheldon Keefe avant de les retrouver lors du tournoi printanier, il a réussi son coup!

Le Canadien n’avait pas l’air inspiré pour deux sous en débarquant sur la patinoire mercredi et les Leafs en ont profité pour marquer deux fois avant la neuvième minute de jeu, dont la première fois à 1:38. Déjà, on savait que la soirée serait pénible. Et elle l’a été.

Le pire, c’est qu’on n’a jamais eu l’impression que les Leafs, meneurs au classement de la section Nord et maintenant assurés d'une place en séries, jouaient avec la pédale au fond.

William Nylander, Auston Matthews, avec son 35e de la saison à la suite d’une magnifique pièce de jeu, Jake Muzzin et Adam Brooks, sur un cadeau de Jake Allen, ont inscrit les buts des Leafs. Jason Spezza a récolté deux passes.

Joe Thornton a amassé une passe, sa 1100e en carrière, ce qui le place au septième rang de l'histoire de la Ligue nationale.

La très timide réplique du Canadien est venue de Nick Suzuki, qui a déjoué Jack Campbell alors que c’était déjà 3-0 en faveur des visiteurs.

Cole Caufield? Il a été beaucoup plus timide qu’à son premier match en début de semaine à Calgary, ce qui n’a rien d’anormal. Il a lancé deux fois et a terminé la soirée à moins 1.

Le Canadien a tout de même dominé au chapitre des tirs, 33-29.

Tomas Tatar (bas du corps) n'était pas de l'alignement, tout comme évidemment Paul Byron, Brendan Gallagher et Drouin. Michael Frolik a été inséré dans la formation.

Le Canadien (21-18-9) recevra les Jets de Winnipeg vendredi et les Sénateurs d’Ottawa le lendemain. En passant, les Sénateurs, à la suite de leur victoire face aux Canucks de Vancouver, n’ont plus que deux victoires de moins que le Canadien…

CE QU'ILS ONT DIT...

Dominique Ducharme : «Nous n’avons pas mal sorti, mais les Leafs ont marqué sur leurs deux premières chances et ça nous a fait mal. Il faut travailler sur notre force mentale, il faut être plus fort que ça. Il faut aussi profiter de nos chances de marquer. Il y a de l’adversité présentement et de l’adversité juste avant d’arriver en séries, ça peut s’avérer positif…»

Josh Anderson : «Il n’y a pas d’excuses. Je crois en notre équipe et on est capables de compétitionner avec les Leafs. Ce soir, on leur a rendu la tâche facile. Il faut se battre, il faut trouver des façons de gagner. Nous avons un bon groupe de joueurs, même lorsqu’il y a des absents. Nous ne sommes pas à terre, nous allons revenir».

Nick Suzuki : «Nous avons encore huit matchs pour nous préparer avant les séries. L’ambiance reste bonne dans le vestiaire malgré nos difficultés. Là, il faut penser à la prochaine partie».