L'entraîneur-chef des Électriks, Guy Bergeron.

Une autre deuxième demie fatale pour les Électriks

Shawinigan — Pour une deuxième semaine consécutive, les Électriks du Cégep de Shawinigan ont encaissé un revers après une deuxième demie fatale. Samedi après-midi, au Complexe sportif de Shawinigan, les protégés de l'entraîneur Guy Bergeront ont en effet baissé pavillon 40-18 devant les Indiens du Collège Ahuntsic, en troisième division du football collégial.

Comme la semaine précédente à Drummondville, les Électriks ont retraité au vestiaire en avance après une demie (18-12) avant de voir leurs adversaires renverser complètement la vapeur avec 28 points sans réplique.

Malgré tout, le pilote des Électriks s'encourageait par l'ensemble de la performance globale offerte par son groupe. «Les 14 derniers points, ils les ont inscrits alors qu'il ne restait presque plus de temps au match et qu'on tentait des expériences avec notre alignement. On a offert un bien meilleur match que la semaine dernière.»

Dans la défaite, quelques joueurs sont parvenus à s'illustrer de chaque côté du ballon. En défensive, Philippe Johnson était littéralement partout sur le terrain et a complété son match avec un touché défensif – après avoir récupéré un échappé provoqué par Maxime Aucoin – une interception et 11 plaqués.  «Au-delà du pointage, notre défensive a fait un excellent travail. Par contre, notre attaque va devoir trouver une façon de rester un peu plus longtemps sur le terrain car présentement, notre défensive joue beaucoup trop», a expliqué Bergeron.

À l'attaque, Florian Malongo s'est distingué avec 100 vergers et un touché par la voie des airs. De leur côté, Matiss Ducrot et Christopher Torres ont brillé sur les unités spéciales.

Les Électriks ont cependant subi une lourde perde en deuxième demie alors que le demi offensif Mohamed Lamine Cisse a subi une double fracture du tibia.

Shawinigan reprendra le collier le 14 septembre en recevant la visite des Cavaliers du Cégep Champlain-Saint-Lambert.