Après une saison 2017 difficile au bâton, Brenden Webb tentera sa chance dans l’enclos des Aigles, cet été.

Un visage familier... dans l’enclos!

TROIS-RIVIÈRES — Amateurs des Aigles de Trois-Rivières, vous n’avez pas la berlue. Brenden Webb est bel et bien de retour avec la formation de T.J. Stanton. Après une saison 2017 fort décevante, l’ancien espoir des Orioles de Baltimore et des Nationals de Washington tentera cette fois de livrer la marchandise... au monticule!

Depuis le début du camp d’entraînement, l’Américain de 28 ans espère convaincre la direction de lui faire une place dans l’enclos des releveurs. Pour Webb, il s’agit d’un retour sur la butte, où il a déjà oeuvré régulièrement à l’école secondaire. «Ça fait 10 ans que je n’ai pas lancé régulièrement dans un environnement compétitif. Quand j’ai lancé plus tôt dans ma carrière, j’avais du succès. En plus, c’est quelque chose que mon père a toujours voulu que je fasse. Je suis bien content que T.J. et Matt (Rusch) m’offrent cette opportunité.»

Au cours des dernières années, Webb est venu dépanner deux fois au monticule et s’est pas mal débrouillé. En 2015, avec les Keys de Frederick – une formation de niveau A+ rattachée aux Orioles de Baltimore – il avait lancé trois manches, allouant un point mérité, quatre coups sûrs et un but sur balles en plus de réussir un retrait sur trois prises. Puis, l’an dernier, il a été d’office pendant une manche lors de la catastrophique défaite de 23-1 face aux Capitales de Québec. Il avait permis un seul point, non mérité, sur un coup sûr, un but sur balles et un retrait au bâton.

Misant sur une balle rapide pouvant atteindre les 93 miles à l’heure, le gaucher a agréablement surpris le gérant des Oiseaux à l’entraînement. Sa première sortie préparatoire d’une manche, samedi à Sherbrooke, n’a toutefois pas été aussi convaincante. «Il était incommodé par une blessure. Mais il tenait quand même à lancer. Ça montre à quel point il est un compétiteur. Il voulait à tout prix lancer, même s’il savait que ça ne le montrerait pas sous son meilleur jour», explique Stanton.

Certains se demandent pourquoi l’organisation offre une chance à un gars qui n’a pas lancé depuis 10 ans plutôt que de faire appel à un autre lanceur recrue via le marché des agents libres. T.J. Stanton explique volontiers sa décision. «Il n’y a pas beaucoup de recrues qui peuvent lancer 92-93 miles à l’heure. Il offre un très bon upside. En plus, c’est un excellent leader dans la chambre», souligne-t-il, précisant toutefois que si Webb ne répond pas aux attentes, il sera invité à plier bagage, au même titre que n’importe quel autre joueur.

Nouveau départ
L’an dernier, Webb était débarqué à Trois-Rivières avec une réputation de frappeur redoutable. En 84 matchs, il n’a toutefois pas été en mesure de jouer à la hauteur, se contentant d’une moyenne au bâton de ,192, accompagnée de 55 coups sûrs, 31 points produits et, surtout, 110 retraits au bâton.

«C’était très difficile comme saison. Tu veux performer pour toi, mais aussi pour l’équipe, les partisans et la ville. Il y avait beaucoup d’espoir sur moi et je n’ai pas répondu aux attentes. Je me suis présenté chaque jour en espérant obtenir les résultats souhaités. Peu importe les raisons, ça n’a pas fonctionné.»

Puis, vers la fin de l’été, Webb a commencé à songer à une transition vers l’enclos. «Tu arrives à un certain point dans ta carrière où tu te dis que, même si tu aimes jouer, ça ne s’en va pas dans la bonne direction. Statistiquement, je n’ai pas eu la meilleure année en 2017. Mais mon bras est en pleine forme et je crois que c’est un scénario qui peut être bénéfique tant pour moi que pour l’équipe. Chaque chose arrive pour une raison. Peut-être que la raison pour laquelle j’ai eu autant de difficulté l’an passé, c’était pour me permettre de m’accomplir comme lanceur ici cette année», sourit le natif de San Diego, qui a aussi porté les couleurs des Miners de Sussex County et des Boulders de Rockland, dans la Ligue Can-Am.

Carnet de notes
Les Aigles disputeront leur dernier match préparatoire mardi après-midi face aux Champions à Ottawa... Le releveur Shaun Ellis est arrivé à Trois-Rivières vendredi et goûtera à l’action lors de ce duel dans la capitale fédérale... Le Dominicain Angel Rincon, un autre membre de l’enclos de relève, est attendu en ville mercredi ou jeudi... Le gérant T.J. Stanton a fait l’acquisition du releveur Taylor Hyssong, des Explorers de Sioux City, en retour de considérations futures. Le gaucher de 6pi 4po a passé les deux dernières saisons dans la Ligue des recrues avec l’organisation des Braves d’Atlanta.