La pandémie de la COVID-19 a un impact sur l’échéancier des travaux au nouveau Colisée. Si celui-ci ne peut-être livré comme prévu pour le début de la sion 2020-2021, il faudra trouver des solutions de remplacement. C’est ce sur quoi travaille présentement le Service des loisirs.
La pandémie de la COVID-19 a un impact sur l’échéancier des travaux au nouveau Colisée. Si celui-ci ne peut-être livré comme prévu pour le début de la sion 2020-2021, il faudra trouver des solutions de remplacement. C’est ce sur quoi travaille présentement le Service des loisirs.

Un sursis pour l'aréna Jean-Guy-Talbot?

TROIS-RIVIÈRES — Le retard anticipé dans la livraison du nouveau Colisée au District 55 force la Ville de Trois-Rivières à explorer d’autres options, question d’assurer un service aux organisations sportives. L’une d’elles consiste à conserver l’aréna Jean-Guy-Talbot, et donc de retarder sa démolition.

Au moment où la construction résidentielle reprendra de façon partielle lundi au Québec, on attend toujours des indications par rapport aux grands chantiers.

Est-ce que le Colisée sera livré à temps pour le début de la saison 2020-21? Peu importe la réponse, les organisations comme le hockey mineur ou les Patriotes de l’UQTR devront être fixées bientôt.

La Direction de la culture, des loisirs et de la vie communautaire de la Ville de Trois-Rivières a envoyé un courriel aux partis concernés, à la fin de la dernière semaine, afin de les aviser sur les scénarios étudiés.

«Dans l’incertitude, un des scénarios est de conserver l’aréna Jean-Guy-Talbot jusqu’à ce que nous puissions prendre possession du nouveau Colisée. Nous voulons simplement nous assurer que le début des activités pourra se faire normalement pour tous les organismes», peut-on lire dans cette lettre.

L’aréna Jean-Guy-Talbot devait bientôt être démoli. Le retard dans les travaux au nouveau Colisée modifiera-t-il les plans?

En début de journée dimanche, la direction du club de hockey senior du Climatisation Cloutier de Cap-de-la-Madeleine a partagé cette nouvelle sur les réseaux sociaux, en déclarant que la Ville confirmait que l’équipe pourrait disputer au moins une autre saison dans l’aréna de la rue de Grandmont. La Direction des loisirs a toutefois demandé à ce que cette publication soit retirée.

«J’ai peut-être péché par excès d’enthousiasme», reconnaît en souriant l’homme d’affaires Yves Tremblay, l’un des actionnaires du Climatisation Cloutier.

«Ça demeure hypothétique. On nous a dit que nous aurions plus de détails vers la mi-mai, un moment important pour les associations de hockey mineur avec la période des inscriptions.»

Tremblay manifeste depuis longtemps son désir de maintenir la vocation hockey de l’aréna Jean-Guy-Talbot.

«On a toujours dit que pour survivre dans le senior AAA, il fallait opérer les concessions dans notre aréna. C’est ce que nous permet de faire Talbot. On a hâte d’être fixés et c’est certain que les démarches actuelles aux Loisirs me mettent en confiance. J’espère que l’aréna Talbot aura un sursis, j’ai hâte que la Ville l’annonce officiellement.»

Questionné sur le sujet à la fin mars, le maire Jean Lamarche avait admis que l’aréna du secteur Cap-de-la-Madeleine pouvait s’avérer un plan B, advenant l’impossibilité d’inaugurer le nouveau Colisée pour le début de la prochaine saison.

Il a réitéré ces propos dimanche. «Nos employés du Service des loisirs regardent toutes les options, à titre préventif. On veut s’assurer qu’il y aura du hockey à Trois-Rivières cet automne si la Santé publique le permet. Nous devons continuer à offrir ces services.»