Le stade de baseball de Trois-Rivières n’a plus de nom depuis le début de la saison.

Un stade toujours sans nom... pour l’instant

TROIS-RIVIÈRES — Ceux qui ont l’oeil ont remarqué que de nouvelles affiches ont été installées de chaque côté du stade de baseball de Trois-Rivières, mardi après-midi, à quelques heures du match des Aigles.

En effet, les entreprises Vertdure et Chaussures Pop, dont les propriétaires sont aussi les actionnaires des Aigles, miseront sur une visibilité supplémentaire au parc de l’Exposition. Qu’à cela ne tienne, le président de l’équipe, Marc-André Bergeron, a mentionné qu’il n’y avait toujours pas d’annonce officielle à faire sur un éventuel changement de nom du stade.

Jusqu’à cet hiver, le stade portait le nom de Stéréo Plus, mais ce n’est plus le cas depuis le début de la saison, bien qu’une pancarte de la compagnie domine toujours la façade principale de l’enceinte sportive.

Les Aigles refusent de commenter ce dossier et parlent de leur domicile comme du Stade des Aigles. Dans Le Nouvelliste de samedi, le maire Jean Lamarche affirmait qu’il allait rencontrer Marc-André Bergeron dans les semaines à venir afin de discuter de divers dossiers. Celui-ci devrait être sur la table.

Bien qu’il soit exploité par l’équipe professionnelle de baseball, le stade, construit en 1938, appartient à la Ville de Trois-Rivières, qui y a d’ailleurs injecté plusieurs millions afin de le rénover en 2009. Il a porté le nom de Fernand Bédard de 2001 à 2016, avant que ne survienne l’entente entre les Aigles et Stéréo Plus.

À l’époque,on parlait d’un pacte d’une durée de trois ans et demi d’une valeur de 405 000 $, dont 235 000 $ en argent.