Dean Lygitsakos retourne là où il a fait ses premières armes comme entraîneur-chef.

Un retour aux sources pour Lygitsakos

TROIS-RIVIÈRES — Le Bellemare de Louiseville n’a pas eu à chercher bien longtemps le successeur d’André Lachance, retourné dans ses terres la semaine derniàre diriger la formation de Joliette. Le directeur-gérant Dean Lygitsakos s’est offert le poste de pilote, et tentera de guider le Bellemare à un troisième championnat d’affilée au sein de la Ligue de hockey senior AAA.

Lygitsakos n’aura pas une très grande transition à opérer. C’est lui qui a monté cette équipe, et il agissait également à titre d’adjoint à Lachance l’hiver dernier.

Il a bien failli reprendre du service dans la Ligue nord-américaine de hockey mais quand l’opération sauvetage de la concession trifluvienne qu’il effectuait de concert avec Yves Tremblay a échoué, il semblait évident que le Louisevillois allait être encore plus impliqué au sein du Bellemare.

«C’est un énorme honneur pour moi de revenir derrière le banc à Louiseville. C’est ici que tout a commencé pour moi. Je me suis investi avec l’équipe depuis de nombreuses années comme administrateur, DG et j’ai envie de relever le défi de remporter une 3e coupe consécutive avec ce groupe spécial. Ça sera difficile, mais je me sens prêt à me lancer!», racontait Lygitsakos, lui dont le règne derrière le banc dans le senior AA a Louiseville avait pris fin en 2006, alors qu’il avait justement gradué dans la LNAH à Trois-Rivières.

Après des passages à Jonquière et Saint-Georges-de-Beauce, voilà que Lygitsakos fait un retour aux sources. Il devrait être très bien accueilli des amateurs, lui qui a un championnat comme joueur avec les Jets, un autre comme pilote avec le Canadel puis les deux derniers en tant qu’architecte du Bellemare.

Charrette en renfort
Mardi soir se déroulait le repêchage annuel de la LHSAAAQ et le Bellemare a surpris en sélectionnant, entre autres, l’excellent Francis Charette au tout premier rang. «Francis va nous aider à faire face à une compétition rehaussée. Les clubs se sont améliorés et nous devons nous attendre à une meilleure opposition. »

«Nous avons une cible dans le dos, c’est évident! J’aime où la ligue s’en va, elle grandit en beauté. Je veux faire partie de son ascension. Je suis chanceux, faire du hockey devant parents et amis, chez nous et ce au sein de la meilleure organisation de la ligue.»