Les Cataractes de Shawinigan ont encaissé un quatrième revers d’affilée vendredi soir en s’inclinant 5-2 devant les Remparts à Québec.

Un quatrième revers consécutif pour les Cataractes

Québec — Quand tu affrontes une équipe que tu ne peux apercevoir qu’avec des jumelles de ta position au classement, tu dois absolument gagner la bagarre des revirements si tu veux avoir des chances de sortir de l’aréna avec des points de plus au classement. Malheureusement, les Cataractes ont été battus à plate couture dans ce rayon vendredi soir par les Remparts, qui ont signé un gain de 5-2.

C’était un quatrième revers d’affilée pour les hommes de Daniel Renaud, eux qui disputaient un premier match après une semaine d’entraînement. Même si les Remparts ont été supérieurs, ils ont été dans le coup jusqu’au milieu de la troisième période grâce au brio de Mikhail Denisov et du manque d’opportunisme des locaux en deuxième période. Matthew Boucher a alors rompu une égalité de 2-2 sur un tir sur réception après une passe transversale lumineuse de Derek Gentile. Ce dernier a ensuite inscrit le but d’assurance, avant de voir Boucher compléter la marque dans une cage déserte dans la dernière minute de jeu.

Cette fin de match était quand même prévisible car la glace penchait nettement du côté des locaux. Ils ont gagné la majorité des bagarres le long de la rampe. Sur la plus grande scène du hockey junior au pays, les Cataractes voulaient aussi se donner en spectacle. Mauvaise idée pour un club en transition! De longues passes tranversales ont été coupées, des jeux par derrière ont conduit à des chances de marquer ennemies.

«Notre défi, c’est la gestion de la rondelle, reconnaissait le pilote Daniel Renaud. Il y a des détails que l’on doit mieux exécuter, c’est certain.»
C’était la quatrième défaite d’affilée encaissée par les Shawiniganais. Malgré tout, Renaud ne se disait pas malheureux de la prestation de son équipe.

«À 2-2, ce match aurait pu aller d’un bord comme de l’autre. On a demandé aux joueurs un effort soutenu pendant 60 minutes, on l’a eu. On a commencé la saison avec huit défaites d’affilée. Si on continue à travailler comme ce soir, on ne se rendra pas à huit cette fois», prédisait-il, en évoquant le match de samedi après-midi à domicile face au Titan d’Acadie-Bathurst.

«La beauté d’une séquence de trois matchs en trois jours, c’est que tu peux rapidement te reprendre en cas de défaites. C’est entre nos mains.»

Pariez que d’ici la première mise en jeu, il y aura une petite réunion avec les joueurs qui ont le mandat d’animer le jeu de puissance. Les Cataractes ont été blanchis en cinq tentatives vendredi soir, accordant même un filet en désavantage numérique. Le deuxième but des Remparts a de plus été marqué deux petites secondes après une autre de leurs pénalités. L’art de se tirer dans le pied…  

«Des fois sur la glace, tu veux essayer des affaires en fonction de ce que tu vois. Mais ce soir, on n’a pas du tout suivi les consignes de Steve (Larouche) sur l’avantage numérique. C’est clair qu’on doit corriger ça demain», soupirait Samuel Asselin.

Dans l’autre vestiaire, Philippe Boucher saluait l’effort de ses canons en troisième pour permettre aux Remparts d’empocher les deux points à l’enjeu. «Ce fut un lent départ pour tout le monde. Le trio de Matthew (Boucher) a été capable de faire la différence. Denisov a été très très bon et les Cataractes avaient été bien préparés, mais j’ai aimé notre détermination en troisième pour aller chercher la victoire. »

Dans la défaite, Zachary Daneau, un joueur affilié, a inscrit son premier filet en carrière dans la LHJMQ. L’autre but a été porté à la fiche de Leon Denny, dont c’était également le premier but dans l’uniforme shawiniganais.